Carnet de route

Randonnée en raquette

Le 19/03/2011 par Michenaud Edith

13 cafistes au gîte d’étape des Viellettes, à mi-chemin entre la commune d’Estaing et le lac d’Estaing, à quelques km au sud-ouest d’Argelès Gazost.

Peu de sommets atteints cette semaine mais des balades qui laissent des souvenirs tous frais de paysages, de sensations, de sentiments…Comment restituer avec des mots ce que l’on perçoit avec les yeux, les oreilles, le nez, le corps, l’esprit….

Au début, que d’efforts ! Ces raquettes sont tellement lourdes aux pieds dès les 1ères minutes à cause de cette neige molle qui s’agglomère entre les crampons. Le soleil brûle et fait pleurer les yeux fragiles mal protégés…Aïe, les petites misères commencent. Là, il faut déchausser car la neige a fondu, là il faut rechausser pour ne pas s’enfoncer jusqu’au genoux….Tandis que la plupart d’entre nous avance avec énergie et courage, un pied après l’autre, droit dans la pente ou en biais, Pascal, Nathalie, Caroline, Nadine, Josiane semblent monter avec légèreté quelques soient les conditions. Mais en quoi sont-ils faits ?

Ces raquettes ne sont pas plus légères accrochées au sac à dos, surtout quand il faut grimper, enjamber, ramper, s’agripper, chevaucher, pour franchir une forêt d’arbres arrachés, couchés au sol, et qui nous barrent le passage sur le sentier qui mène au sommet du Cabaliros. Malgré tous ces efforts pour rapporter l’indispensable photo qui aurait contribué au défit de cette année des 75 ans, nous n’atteindrons pas cet objectif. Il aurait fallu pour cela avoir dans nos sacs du matériel de bûcheron...Zut, on a laissé la tronçonneuse à la maison ! C’est vrai, çà, on oublie toujours quelque chose….

Ce changement de programme nous aura permis de contempler ce jour là, au Pic de Pan, destination de repli, un vautour en plein vol suivi d’un ballet de 3 chocards qui « surfaient » sur les courants d’air. Un enchantement !

Nos raquettes nous ont aussi conduits au fil des jours au lac du Plaa du Prat et sa cabane, au Pic Barban, au pic de Cantau et ses crêtes, à la cabane Barbat, et à la cabane Bouleste dans la vallée du Tech. Des noms doux aux oreilles pour des lieux qui offrent des paysages blancs, magnifiques…Bien entendu, ces journées ont été ponctuées de chutes, de descentes en luges, de batailles de boules de neige…

N’oublions le traditionnel feu de cheminée pour réchauffer les soirées, les douches froides les jours de panne de gaz, les apéros, le vin chaud, les anniversaires, les parties de scrable : « Si, si, je vous dis que Pé  est dans le dictionnaire ! »….précisons que plusieurs d’entre nous ont fréquenté le lycée « Ste Thérèse de la mauvaise foi »…

Enfin, comme lors de la remise des césars, j’ai envie de remercier à nouveau au nom de toutes : Cécile pour l’organisation impeccable du séjour, Nathalie, Pascal et Josiane qui chaque jour nous ont guidées en toute sécurité, Edith S. qui a assuré les comptes avec discrétion mais efficacité…

Oh, que c’était bien ! On repart quand ?

Edith M.
 







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda