Carnet de route

Les tribulations d’un néophyte à ski de rando

Le 01/01/2012 par Stéphane avec la collaboration de Damien

Ma première expérience en ski de rando vient d’avoir lieu aux Bouillouses dans les Pyrénées Orientales lors du séjour de fin d’année.

Après une descente, dans l’Alpha de Damien accompagné d’Annie, de nos cotes Atlantique vers les PO, nous voilà à pied d’œuvre au Plat des Aveillans.

Une fois changé et les sacs chargés nous attaquons les 4 km de montée à ski après avoir mis les peaux de phoque, pour rejoindre le refuge.

Rapidement on est dans l’ambiance et nos pieds aussi, les premières ampoules commencent à naitre surtout quand on est en socquette de ville comme Damien.

1 h ½ après on arrive à 2005m d’altitude à notre refuge au pied du barrage du lac des Bouillouses. On découvre l’accueil chaleureux de Philippe, le bar et aussi les dortoirs. Petit à petit les autres membres du groupe arrivent, certain bien après la tombée du jour.

Dès le lendemain après une 1 ère nuit en dortoir et le p’tit’ déj avalé : place au ski de rando. Tout d’abord il faut s’équiper dans un espace réduit et surpeuplé. Trouver ses chaussures, mettre ses chaussures, sortir son sac, ses ski, ses bâtons, accrocher son piolet, rentrer et enlever ses chaussures pour retourner dans la chambre chercher les gants, remettre les chaussures ...etc...

¾ d’h et une suée après nous sommes prêts et c’est parti pour ma 1 ère rando ! Nous longeons le lac en se frayant un chemin dans les sapins .Pas trop de pente ça va. Puis nous grimpons de plus en plus avec un vent terrible mais sous un beau soleil ce  qui nous permet d’avoir une superbe vue sur les Pyrénées !

Ca grimpe, on s’arc boute pour affronter le vent et ça grimpe toujours !

Tout à coup : stop, on descend !

 On s’abrite comme on peut pour préparer la descente : enlever les peaux de « bêtes », les ranger, serrer les chaussures, refixer les skis avec l’arrière cette fois. Je suis un peu perdu dans toute cette technique et je suis le dernier à être prêt.

Maintenant paré pour la 1 ère descente, je suis tendu, j’ai perdu mon ski, je me retrouve coincé des pieds après avoir fixé l’arrière, ça change ! Premiers virage OK,  arrêt = boum, par terre .Et là pas moyen de se relever , on dirait une tortue retournée , le sac est trop lourd et la pente trop faible pour me remettre debout , heureusement une main bienveillante vient m’aider à me relever. Je repars sur une pente faible, coup de vent et hop je mange à nouveau  la neige, la tortue est obligée d’enlever sa carapace pour se relever....bref je morfle un peu mais bientôt c’est la pause casse-croute et retour à travers les sapins dont les branches se baissent quand c’est mon tour de passer.

 

Les autres sorties ont eues aussi leurs lots d’anecdotes, les chutes, le sac qui ballotte et m’envoie au tapis, le collage des peaux sous la pluie, ça colle pas !

Les conversions, super pour s’emmêler les crayons...

Mais récompense, nous avons fini en apothéose en montant au lac d’Aude et au Liaret à 2400m le jour de l’an, sous un ciel bleu, sans vent, on a découvert une super vue des Pyrénées, du Canigou et de la Méditerranée. Merci à Bénédicte pour ces beaux itinéraires.

Le ski, c’est aussi et surtout l’après ski : Cerveza Estrella, vin chaud, les jeux aussi.

Ce sont des moments très conviviaux qui permettent de connaître les autres groupes : ski nordique et raquettes. Les repas du soir qui nous remettent d’équerre pour le lendemain. Les nuits en dortoirs ou la place est comptée, les ronflements généreux mais le confort suffisant.

 

Je finirai en remerciant Bénédicte pour son organisation, tous ceux qui m’ont transmis des conseils de ski et tout le groupe pour sa bonne humeur ce qui fait que ce séjour fut formidable.







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda