Carnet de route

Pyréroux-carénées: à l'aventure compagnon !

Sortie :  du

Le 25/08/2013 par Matthieu Urvoy

 

L'Arbizon (en musique)

Bande sonore ici, photos .

 Nous étions au bivouac, à manger avec l'ours des bois
 Mais l'aventure m'appelait, l'ennui était en moi
 J'avais ouï d'un grand pic, siégeant un peu plus loin
 J'ai attrapé mon baudrier, mes grosses et mon boudin

Refrain:
 A l'aventure, compagnons
 Je suis parti vers l'horizon
 J'aurais mieux fait de rester chez moi
 La suite vous le dira

 Je suis arrivé au lieu-dit, trempé et tout en nage
 Le rocher est pourri, mais j'ai gardé mon courage
 Gravissant le dièdre, aux fissures fissurées
 Le piton s'est tordu et mon assureur s'est caché

Refrain:
 A l'aventure, compagnons
 Je suis parti vers l'horizon
 J'aurais mieux fait de rester au lit
 Ct'Arbizon, il est pourri

 J'ai désescaladé, avec les miches et des parpaings
 J'ai du abandonner la voie et fuir comme un vilain
 Poursuivi par les pierres, mon s'cond tenait le coup
 C'était la mauvaise voie qui passait par n'importe où

Refrain:

 A l'aventure, nom d'un chien
 Je n'irai plus faire le malin
 J'aurais mieux fait de rester chez moi
 Avec notre ours des bois !

Suite à cet interlude musical, les quatre fantastiques (Paul - un specimen rare d'ursus carouxus - , Jean-Yves du CAF d'Anjou, Damien et Matthieu) quittent les Pyrénées et filent vers le Caroux où le rocher est excellent (mais ici, pour de vrai) et la météo plus clémente.
 
Le Caroux : journée type en 15 étapes
 
Nous voici donc, lundi soir, installés au (camping) parking des gorges d'Héric.
Les cordées se forment : Paul et Jean-Yves d'un côté, Damien et Matthieu de l'autre.
 
Puis les journées se succèderont selon un programme régulier :
1. Lever à 5h45 (sauf exceptions humides), petit-dèj et départ pour la voie
2. Marche d'approche - première partie
3. Point carte, point GPS
4. Demi-tour
5. Marche d'approche - seconde partie
6. Voie en terrain d'aventure
7. Sieste au sommet pour les premiers
8. Dégustation du melon #1
9. Rappel éventuel et descente par la voie normale
10. Bain-douche-jacuzzi dans le torrent
11. Arrivée aux voitures
12. dégustation du melon #2
13. Mölkky éventuel
14. Repas du soir et remontage de tente
15. Ronflements
 
Mardi : arête des Charbonniers (AD-, 200m) topo photos
Jolie petite course ; un bon échauffement pour Paul et Jean-Yves et une découverte du TA pour Damien et Matthieu. Ah ... le bonheur des relais sur coinceurs, des erreurs d'itinéraires, des dalles en 4c/5a imprévues au programme, etc etc. Mais quel beau rocher ! Et cette vue ! Et un final aérien comme on les aime ...
 
Mercredi : plateau du Caroux par la voie normale
Randonnée. Les 4 fantastiques ont essuyé un bel orage nocturne et il pleut encore le matin. Il est donc décidé de monter sur le plateau et de redescendre par Douch puis Héric. Ce plateau est décidément paumatoire ... mais superbe !
 
Jeudi : arête NE à la tête de Braque (AD, 140m) topo photos
Un autre orage nocture (et quel orage !) ayant retardé le réveil, le départ pour les voies se fait plus tard.
La fin de matinée sera consacrée à ne PAS trouver la voie de l'horloger.
Finalement c'est vers l'arête NE que nous allons. La première moitié de la voie se fera en corde tendue. La deuxième longueur se révèle un peu plus difficile et certains tirent au clou (car il y en a quelque uns). La seconde moitié comporte une dalle magnifique. La fin se fera par la gauche (IV) et non pas par le toit (V/V+) (cf topo).
 
Vendredi : pilier Bosc aux gorge de Madale (AD+, 330m) topo photos
Chose inhabituelle, la voie est trouvée du premier coup, sans erreur sur l'itinéraire.
C'est de bon augure ; la voie se révèle un poil plus technique que les autres, comporte quelques pas en IV+, une brêche à enjamber quelque peu aérienne, et une dernière longueur absolument grandiose dans du IV/IV+. A noter la présence d'un coinceur coincé ; il n'est pas utile de chercher à l'enlever (hein Matthieu ?).
 
Samedi : arête Déplasse (PD+/AD-, 200m) topo photos
Dernier jour de grimpe, dernière voie : les deux cordées progresseront intégralement en corde tendue. La voie est faite en moins de deux heures ... c'est tout de même bien pratique, cette façon de progresser ! En plus, la chance est au rendez-vous : l'arête est abritée du vent qui souffle ailleurs assez fort ; une fois sur le plateau, il sera parfois difficile de marcher contre le vent !
 
Les traditionnels apéro puis festin de fin de séjour sont célébrés le soir même à la Barraquita (à conseiller !).
Un grand merci à Paul pour sa patience et ses conseils (et oui, deux débutants en terrain d'aventure, c'est pas toujours très rapide), à Jean-Yves et Damien pour leur compagnie !






CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda