Carnet de route

stage grandes voies escalade jeunes

Le 20/10/2013 par rapport de tous les stagiaires

 dimanche 20 octobre 2013

 

Loi des séries :  Mireille est malade, et ne peut pas venir. Gwenaëlle Montigné, qui tient à sa réputation, omet de se lever et c'est l’appel téléphonique de Paul qui la réveille à 7 heures. Dalva arrive donc au rendez-vous avec une bonne demi-heure de retard. Après être passés chercher Isabelle à Mouzeil tout rentre dans l'ordre sur une route parfaitement dégagée et nous arrivons sous un beau temps automnal à Luzénac vers 16h. Nos chalets sont parfaits et super mignons.

(rapport de paul)

 

lundi 21 octobre 2013

 

Aujourd’hui première journée d’escalade sur la falaise du Calames dans le secteur de Papy. Nous avons préparé nos sandwichs et avons grimpé dans la voiture mais avant, la marche d’approche, un calvaire. Où nous avons rencontré le CAF de Toulouse avec à sa tête Bibi[1] ! Une fois arrivés nous nous sommes organisés et répartis dans nos cordées. Ce qui a donné : Antoine et Juliette ; Lucas, Constance et Isabelle et pour finir Paul avec Dalva. Nous sommes ensuite partis pour notre première  ascension. La vue une fois arrivées là-haut était magnifique. Antoine a essayé une 6a et la réussit tant bien que mal. Il a fait très chaud mais nous avons tenu le coup. Après le repas, nous sommes tous repartis. Mais nous étions tous crevés et n’avons fait que quelques longueurs de voie. Après avis général nous sommes tous rentrés au camion par groupe. Juliette et Antoine sont nos esclaves car ils ont mal lové leur corde. Ils sont donc de corvée toute la soirée. Génial pour les autres !!!

(rapport de Constance)

 

mardi 22 octobre 2013

 

Deuxième jour de camp, encore un malheur, Isabelle est malade et n’a pas bougé du chalet de la journée, donc Paul a dû nous faire confiance pour grimper. Mais on connaissait bien l’endroit de la veille car pour cause de malade (un encadrant, en plus ) nous sommes retournés au Calamès (à Papy). Pas d’accident durant le voyage en mini-bus, ni durant la marche aller ; arrivés au pied des voies, départ de l’escalade : Paul avec Juliette et Dalva, Constance avec Lucas durant une voie (Antoine n’étant pas monté pour blessure au poignet de la veille), puis permutation des équipes. Le retour à pied a encore une été un peu glissant. Nous sommes rentrés plus tôt pour soutenir Isabelle. Jeu de société et bonne rigolade sont attendus dans la soirée.

(rapport de Juliette)

 

mercredi 23 octobre 2013

 

Mercredi nous avons grimpé ‘Prélude’, notre première grande voie de la semaine ! Il y avait 7 longueurs (4a , 5a , 5b+ , 4c , 4c , 5a , 5b) dont une (la L3) un peu plus dure car il  y avait quelque pas d’adhérence. Isabelle étant toujours malade, nous avons fait deux cordées de 3 (Paul avec Dalva et  Julliette,  Antoine avec Lucas et Constance). Nous nous sommes réveillés à 7h00 et sommes partis à 8h30. Nous nous sommes servis des talkies-walkies pour communiquer. Arrivés à 9h30 en bas des voies, nous avons commencé à grimper la première longueur qui était du  4a. Une magnifique vue nous attendait en haut et c’est avec soulagement que nous sommes allés manger près du château. Après que Paul nous ait proposé d’aller acheter des glaces nous nous sommes dépêchés de descendre et d’aller au super U. Nous avons mangé les glaces devant le chalet puis nous sommes allés nous doucher.

(rapport de Dalva)

 

jeudi 24 octobre 2013

 

Journée de break habituelle pour délasser les mollets, mais pas inactive pour autant : aujourd’hui nous sommes tous partis (eh oui je suis enfin sur pieds) à l’assaut de la via ferrata du Fenouillède dans les Pyrénées orientales. Un peu déçus de trouver la grisaille alors qu’il faisait si beau dans la vallée d’Ax-les-Thermes, mais conquis par cette rando verticale avec des passages très variés (murs verticaux, ponts de singes ou himalayen, goulet, et arête sommitale). Tous à l’aise, nous avons diminués de moitié les temps annoncés, et avons donc pu enchaîner avec la visite des châteaux Cathares : Quéribus et Peyrepertuse. Ce dernier, envahi de brumes vaporeuses, nous a fait remonter le temps aux sièges cathares, et mêmes les (ou devrais-je dire le) plus opposés d’entre nous aux visites de châteaux (suivez mon regard) y ont trouvé de l’intérêt ! Retour au présent en passant par les splendides et vertigineuses gorges de Galamus, dont je n’ai rien vu, pauvre de moi, puisque j’étais le chauffeur flippé de croiser (ou pas) un autre véhicule sur une corniche d’une seule voie. Avant de rentrer enfin aux chalets, nous croisons en faisant les courses de drôles de prototypes masculins (du cru ?) dont je décrirai le plus intéressant : un vieux grizzly très barbu et chevelu, au teint cuivré, marmonnant entre ses dents des propos incohérents, et déposant ses courses de croquettes pour chiens dans son antique R5 à moitié remplie de bûches à même les banquettes arrières… celui-ci a mérité nos plus grands fous rires !

(rapport d’Isabelle)

 

vendredi 25 octobre 2013

 

Deuxième grande voie du séjour, 3 cordées différentes pour 3 voie différentes. Lucas et Antoine dans « le Pilier des Cathares » (coté TD – ) ainsi que la cordée d’Isabelle et Dalva, mais hélas ces dernières ont pris la décision lors de la monté de renoncer à l’ascension de ce pilier, elles se sont donc rabattues sur la voie « le P'tit Nicolas » (cotée D) donc descente en rappel en plein milieu de voie et tout le tralala, cela dit Dalva nous a fait une très belle démonstration de grimpe en tête. Pour la cordée Paul, Constance et Juliette ce fut donc la voie « les Pères Tranquilles » (cotée D +). L’ascension du Calames prit environ 3h et nous fîmes une sieste bien méritée au sommet. Le retour se fut vers 17H au chalet et nous pûmes déguster le poulet au citron de Constance…

(rapport d’Antoine).

 

samedi 26 octobre 2013

 

Aujourd’hui dernier jour du camp nous décidâmes de changer de lieu donc nous sommes allés à la DENT D’ORLU (montagne de granit). Avant d’y parvenir nous devions faire une heure de route dont une demi-heure dans des petites routes, arrivés au parking nous devions faire encore une bonne heure de marche d’approche ce qui a été assez épuisant et qui nous change des 30 minutes du Calames. Arrivés en haut nous commençâmes à monter, nous nous sommes arrêtés à 15h et sommes redescendus de la montagne. Nous avons fait un petit stop à Ax-les-Thermes pour acheter un topo d’escalade et prendre un pot d’adieu avant la fin du camp au bar du Casino où des gens regardaient un match de rugby : Toulouse contre Toulon qui s’est fini par un 13 à 12 de Toulouse. Nous sommes rentrés au chalet assez tôt pour préparer les sacs et faire le ménage car demain c’est le grand voyage du retour.

(rapport de Lucas)

 

 

 



[1] Pour les non initiés Bibi = Christian Biard, du CAF Toulouse, inénarrable et emblématique formateur escalade de la FFCAM

CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda