Carnet de route

réveillon aux Bouillouses

Le 27/12/2013 par DANDELOT Paul

 Vendredi 27 décembre 2013 :

Le minibus EUROPCAR, dirigé de mains de maîtres(esses), quitte Orvault à 3h58 pour relier en 11h le terminus routier de la D60 des Pyrénées Orientales via un stop-over au Vieux Campeur de Toulouse-Labège, cause pelles-sondes-DVA à y récupérer sur injonction Bénédicto-Guillaumesque. La motoneige est bien au rendez-vous avec sa remorque pour remonter notre quintal de bagages au refuge des Bouillouses, où nous attendent déjà les trois éclaireurs partis la veille.

 

samedi 28 décembre 2013 :

Notre chef n’est pas content : il avait dit « aujourd’hui, mise en jambes, petite randonnée », mais ça tourne un peu à une virée de « maison de retraite » : on crapahute 10 minutes, les uns en raquettes, les autres en ski nordique ; 15 minutes d’arrêt ; re 10 minutes de crapahute , 15 minutes d’arrêt, on n’avance pas, quinquagénaires, sexagénaires, dodécagénaires, ça traîne, ça traîne. Certaines s’arrêtent pour se moucher, d’autres pour régler les bâtons télescopiques…

Nous nous arrêtons près d’une cabane pour pique niquer ; ouffff, repos.

Durant la phase de digestion, au lieu de faire la sieste, nous partons faire des exercices d’ARVA. Au début, Paul en cache un, puis quelqu’un d’autre en cache un autre, chacun son tour ou presque, pour terminer par cacher deux ARVA dans la neige. VICTOIRE, le groupe met moins de 5 minutes à chaque fois pour sauver la victime virtuelle.

 

Dimanche 29 décembre 2013 :

lever 7h00, petit déjeuner 7h30, départ 8h30, contrôle des ARVA 8h39, direction les lacs bleus.

Après le contournement du lac des Bouillouses, Catherine, par un beau temps ensoleillé, s’échappe. Nous tentons de rester dans l'aspiration mais le rythme est élevé pour notre première journée. Après quelques kilomètres, nous rejoignons Catherine qui c'est arrêtée pour confirmer la direction à suivre. Dans notre précipitation, nous nous sommes légèrement trompés. Ça n'est pas grave, une petite ascension nous remettra dans le bon chemin et va calmer nos ardeurs. Nous atteignons un abri pour la pause déjeuner dans un magnifique environnement ensoleillé et immaculé. Après la pause, le retour vers le refuge des Bouillouses va nous faire découvrir un sport méconnu : Le ski nordique acrobatique.

Un concours c'est déroulé tout au long de la descente jusqu'au refuge. Chacun exécute des figures sous les regards admiratifs des raquetteurs, Laurence, Nelly, Annabelle, Paul et Sabine.

Dominique domine rapidement les débats avec une technique très sûre. Fabienne tente de s’accrocher. Je réalise un magnifique saut de l'ange bien maîtrisé qui semble être apprécié des spectateurs. Seuls Sylvie, Nathalie et Patrice éprouvent quelques difficultés à rester dans notre rythme. Tout le monde ne peut pas être au même niveau… Patrice se rattrapera le lendemain avec un magnifique saut périlleux avant un peu désuni malgré tout. Après une lutte acharnée, c'est Dominique qui remportera le concours même si ma dernière figure, pourtant qualifiée de grotesque par Paul, m'avait laissé espérer la 1ère place.

La victoire de Dominique est malheureusement entachée d'un doute. En effet il semble que Dominique ait utilisé un équipement non homologué par la fédération : des peaux de phoque non collées !! Ce matériel permet d'effectuer des figures acrobatiques improbables. Par contre les montées sont plus délicates et malgré une tentative de collage des peaux avec du scotch, Dominique a dû rentrer au refuge  avec Paul en passant sur le lac.

Une très belle journée qui laissera quelques traces en terme de courbatures....

 

Lundi 30 décembre 2013

Bipbip-tutut-Ouinouin aux Bouillousses

7h00

bip bip bip… Vite ! Enfiler mon caleçon avant que la lumière du dortoir ne s’allume.

7h30

Certains terminent déjà leur petit déjeuner alors que d’autres se lèvent tout juste et croisent Paul, chaussé et encagoulé depuis 7h04’48", assis patiemment près de la porte de sortie.

8h35

Paul est en position pour le test des DVA. On passe à la queue leu leu: tuuuut tuuut tuut tut tututut : au suivant !

Aujourd’hui nous visons le Mont Llaret (prononcer « Liaret ») par le Lac d’Aude (en catalan : estany d’Auda). C’est ici que le fleuve Aude prend sa source avant de dévaler dans les pittoresques gorges de St Georges puis d’arroser les vignes de Limoux, puis de lécher les remparts de Carcassonne avant de se jeter dans la Méditerranée.

Petite descente par la route enneigée puis courte montée un peu raide en forêt pour aboutir dans les combes boisées qui conduisent au lac gelé.

10h12

Une belle descente nous conduit au bord du lac immaculé. Un vrai solarium nordique. Pause thermos-fruits-secs.

10h31

Les trappeurs suivent Paul en trace directe vers la crête. Les skieurs nordiques tracent un zigzag impeccable jusqu’au sommet.

11h59

C’est l’heure de la soupe : les couples s’accouplent, les célibataires se dispersent. Les femmes modernes comparent leurs goulottes. Version historique en plastique contre dernier modèle en silicone.

12h49

Longues descentes par la crête entre les pins givrés, une neige de soie presqu’aussi accueillante qu’une couette en plumette, franchissement d’une passerelle vertigineuse, puis retour au refuge par les berges du lac gelé.

17h15

Petites bières et vins chauds entre amis, en attendant le débriefing-briefing quotidien lorsque…

Ouiiin Ouiiin Ouiiin : alerte incendie ! Mais qui fume dans les chambres ?

 

Mardi 31 décembre 2013

Sur le lac, nous avons marché, près de la rive par sécurité. De beaux blocs de glace bleu avons observé et des bruits sourds entendus.

A la cabane de la Balmette des compétiteurs sont passés (vroum)

Du petit Péric ils sont redescendus, de beaux « S » avons admiré.

En contrebas, moins glorieux fut notre retour, cratères, trous, roulades ou soleil : Chacun son style !

Au refuge, problème : pas d’eau pour la toilette, les toilettes, le repas ou étancher sa soif. Vive la Lyonnaise des eaux qui fit le nécessaire pour réparer temporairement la panne. Soirée réveillon très réussie : AMBIANCE +++ (z’aviez k être là)

 

Mercredi 1er janvier 2014

Bisous à chacun, bisous à chacune, bonne année 2014 à tous et voici que les crocs bleus, les crocs rouges et les crocs verts se mettent à suivre les rythmes et chorégraphies d'une fillette endiablée, quelle ambiance !! quelle ambiance !! Après une courte nuit, c'est vers 10h que l'on se met en route pour une dernière randonnée, une petite bise nous accueille au sommet du "lloups" et nous pique-niquons devant un magnifique paysage de vallons enneigés, redescente à travers une forêt d'épicéas, et descente sur les fesses pour les raquettistes. Dernière soirée au refuge marquée par une rupture de canalisation d'eau : pipi à la lampe frontale ou toilette sèche du conseil général si besoin...

Merci à tous les adeptes, à Popol et Patrice pour ce si bon séjour

 

Jeudi 2 janvier 2014

Descente, retour, c’est banal ; l’intérêt, c’est l’arrêt programmé à la boucherie charcuterie de Tarascon et sa bidoche qui fond dans la bouche, pas dans la main !

 

Tout ça avec et grâce à Annabel Catherine Dominique Éric Fabienne Laurence Nathalie Nelly Patrice Paul Sabine et Sylvie

CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda