Carnet de route

Ski de randonnée en Ossau

Sortie :  WE en Pyrénées - Bagnère de Luchon du 15/01/2016

Le 25/01/2015 par Julien

J-4 :

Certains esprits pessimistes commencent à douter de la nécessité de tenir une réunion de préparation le mercredi, l'annulation étant quasi certaine. Quelle erreur !!!

J-3 :

Le groupe au grand complet se retrouve au local du CAF. Il y a 12 personnes inscrites pour cette sortie ski de rando débutants. Guillaume pour nous encadrer, aidé de Richard, et le groupe des plus ou moins débutants : Mathilde, Verena, Alain, l'autre Alain, l'autre Guillaume, Etienne, Philippe, Olivier, Loup et Julien. Marc participe également à la réunion en espérant secrètement qu'un participant se désiste afin de pouvoir partir avec nous. C'était sans compter sur la motivation et la détermination sans faille du groupe, Marc a malheureusement dû passer le week-end au chaud à Nantes.

Après consultation des multiples bulletins météo plus ou moins contradictoires, une chose est sûre : la neige tant attendue est prévue pour vendredi. Le temps quant à lui est incertain. La décision est donc prise de maintenir la sortie. Tout le monde se quitte après avoir récupéré le matériel nécessaire (on raconte même que certains auraient profité du matériel prêté par le CAF pour s'initier au ski-escalade à la Bottière, mais cela reste à vérifier)

J-2 :

Tout le monde prépare consciencieusement son sac à dos et ses pique-niques en rêvant de poudreuse.

J-1 :

C'est le grand départ. 2 groupes ont été formés : 1 voiture de 4 et 1 minibus de 8. Pour le minibus, le RDV est donné à 17H30 au parking des Bourdonnières. A 17H40, après l'arrivée de la dernière personne déposée par sa maman, on peut enfin partir. On profite de la pause casse-croûte sur une aire d'autoroute pour manger une galette des rois. C'est bien sûr notre encadrant préféré qui a la fève. La journée se termine bien évidemment au désormais célèbre Formule 1 de Pau.

Jour J : samedi 17 janvier

7H : il est temps de se lever ! Un bon petit-déjeuner et un grand verre de jus d'orange (enfin un liquide de couleur orange) et direction le loueur de matériel habituel où nous avons rendez-vous avec les occupants de la voiture à 8H30. Une fois de plus, les vendeurs du magasin font honneur à leur réputation, que ce soit pour la qualité de l'accueil ou la qualité du magasin : on n'est jamais déçu (a priori, il semblerait normal d'avoir des trucs pointus qui viennent se planter dans le pied à l'intérieur des chaussures …)

Ça y est, le matériel est récupéré, le groupe est au complet, certains ont acheté quelques victuailles pour le week-end. On peut donc rejoindre le parking de la cabane de l'Araillé afin de commencer les choses sérieuses.

Première étape : on colle les peaux de phoques sous les skis, ce qui n'est pas forcément évident pour les débutants. L'objectif du jour est d'atteindre le pic Peyreget en passant par le col de Soum de Pombie et le refuge de Pombie. La neige est présente et le soleil est de la partie. Après une pause déjeuner et après avoir passé le refuge de Pombie, on arrive au col du Peyreget. Etant donné l'heure, on décide de faire demi-tour et de ne pas aller jusqu'au pic Peyreget. Tout le monde se prépare pour la descente et c'est parti. La poudreuse est bien présente mais le manque de neige des semaines précédentes se fait sentir : les cailloux ne sont pas loin et il faut être vigilant dans le choix de la trajectoire. Une petite erreur d'itinéraire juste avant le refuge de Pombie fait que l'on se retrouve dans un champ de rochers assez peu agréable à skier. Heureusement, on retrouve rapidement le bon chemin. Après encore quelques bonnes pentes de poudreuse, nous voilà arrivés aux véhicules.

Le soir nous logeons à l'auberge « La Caverne » aux Eaux Chaudes. L'accueil est fort sympathique, la bière est bonne et bien méritée et le bon repas permet de se remettre des émotions de la journée.

Les plus fatigués vont se coucher tandis que les plus courageux essaient de comprendre pourquoi une action Bloup vaut 2 Flouks (non chef).

J+1 : dimanche 18 janvier

Pour cette journée, nous avons été rejoints par Francis, un ami d'Alain et Cafiste de Tarbes, qui voulait vérifier de ses propres yeux que l'existence d'une section ski de rando au CAF de Nantes n'était pas une légende. Nous repartons du parking de la cabane de l'Araille avec l'objectif de prendre la direction du pic d'Anéou. Après quelque temps, un problème technique oblige Olivier à faire demi-tour et passer le reste de la journée aux magasins du col du Pourtalet. Le reste du groupe poursuit l'ascension sous un ciel relativement couvert. Guillaume, qui est un peu limite physiquement, profite de la présence des nombreux débutants qui n'ont pas vu le coup venir pour se reposer un peu en se faisant relayer pour faire la trace. Le pic d'Anéou n'est pas atteint mais nous profitons d'une meilleure luminosité pour entamer la descente. La poudreuse est parfaite ! Mathilde aime tellement ça qu'elle ne peut pas se retenir de se rouler dedans à de multiples reprises (elle se rendra compte plus tard qu'elle avait inversé son ski droit et son ski gauche, ceci expliquant sûrement cela)

On profite de la descente pour faire une pause à l'Hermine avant de rejoindre la Caverne.

Grâce à la curiosité de Guillaume (le 2ème), le repas est l'occasion de tout apprendre sur la poularde, le tout bien évidemment sous le regard du lièvre vert.

Puis se tient une réunion au sommet entre toutes les personnes compétentes afin de mettre sur pied un programme pour le lendemain, les prévisions météo étant plutôt pessimistes. Chaque scénario est envisagé, depuis la chute de 10 m de neige pendant la nuit jusqu'à une soudaine canicule faisant tout fondre.

Pendant ce temps, les débutants essayent toujours d'échanger 2 Napils contre 1 chef Mouta tout en ayant le meilleur décret.

J+2 : lundi 19 janvier

Tout le monde s'active pour être prêt à 8 heures. Le petit-déjeuner est avalé, les dents sont brossées, le sac est bouclé, il n'y a plus qu'à y aller. On ouvre la porte du refuge et là, mauvaise surprise : la neige tombe dru. On décide donc de reporter le départ pour voir l'évolution de la situation (ce scénario n'avait pas été prévu, y a-t-il une faille dans le système?). Vers 9 heures, la neige se calme, on décide donc de tenter une percée vers le Pourtalet. L'idée de départ est de monter assez haut avec le camion tout en laissant une voiture plus bas que l'on récupérerait par la suite. Mais vu l'état de la route on préfère ne pas tenter le coup de monter à 12 dans le camion et on se retrouve, pour changer, au parking de la cabane de l'Araille. Vu les conditions, on n'a pas d'objectif précis. On se dirige vers les pentes sud du pic Peyreget. La montée se passe bien, les conversions s’enchaînent. Sur la fin, Loup qui est en grande forme décide même de doubler Guillaume pour faire la trace. La pente commence à bien se raidir et la poudreuse est présente en quantité : il est temps d'entamer la descente. Encore une fois, la chance est avec nous : la luminosité s'améliore au moment de la descente et permet d'avoir une visibilité correcte.

J'en profite pour réaliser à la perfection une nouvelle figure : un « 360 backpack backflip ». Pris dans l'euphorie, je tente de réaliser un saut au-dessus d'Etienne qui, bizarrement, est allongé dans la poudreuse. Au dernier moment, je me rends compte que la figure est un peu ambitieuse et je décide moi aussi de rejoindre la position allongée (n'oublions pas que c'est une sortie débutant, il ne faudrait pas tout de suite surpasser les encadrants).

On profite au maximum de ces bonnes conditions de poudreuse avant de rejoindre les véhicules. Après avoir déposé le matériel chez notre loueur préféré (toujours égaux à eux-mêmes), on s'arrête à Laruns pour casser la croûte dans un café et pour se changer. Il est ensuite temps de reprendre la route pour retourner à Nantes.

 

Au bilan :

Un très bon week-end même si c'était pas gagné d'avance. Tout le monde, débutants comme confirmés, a pu se faire plaisir dans une bonne ambiance.

Merci à Guillaume pour nous avoir encadré et à Verena pour avoir organisé la logistique (très bon choix d'auberge)

 

Lien vers les photos de Philippe

CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda