Carnet de route

une semaine à Morgat

Le 21/02/2015 par Michèle Quéré

Une fin d’année en presqu’île de Crozon, 26 décembre 2014 au 3 janvier 2015

Quoi de mieux que de se laisser surprendre, puis captiver par la beauté et la magie de ce haut site finistérien !

Généreux, il vous offre sans retenue, ses richesses empreintes d’une atmosphère insulaire.

La « purée de pois à couper au couteau », tant redoutée lorsqu’elle colle au « Tas de Pois ou de Foin» (ar Berniou-Pez) a fui sous la force d’un vent de nord-est… un véritable cadeau.

Au départ du port de Camaret en direction de la pointe de Pen-Hir, sous un ciel d’azur au vent d’un ressenti de – 3 °, chacun ajuste son bonnet aux ras des yeux, les oreilles à l’abri. Une belle journée conclue sur un délicieux repas de crêpes tournées sur billig par Paul. Journée « Into the wild »

Ce sentier côtier que nous empruntons, face à l’îlot de l’Aber en baie de Douarnenez, sillonne à travers les pinèdes. Un soleil miroitant, une eau turquoise, une odeur de sève des pins maritimes déclenchent, telle « la petite madeleine » (pas celle de St Michel Chef-Chef !), les souvenirs de randonnées pour les uns en Crête, pour d’autres en Corse. Rêverie et lyrisme sont vite chassés par l’attention à porter à nos pas sur ces chemins dans la bruyère où le givre persiste sur les racines et la rocaille, la chute peut être douloureuse. Journée « fleuve gelé ».

Conseillée par notre hôtesse d’Odalys Horizon, nous décidons d’attaquer au départ de Morgat par le GR 34, en Nord / Sud, le Cap de la Chèvre bien connu des randonneurs. Nous en prenons plein les yeux de ce soleil éblouissant qui, s'il nous offre un pique-nique aux conditions presque estivales, nous prive du spectacle de ces falaises escarpées de formation grés armoricain et schisteuse. Alors, au détriment d’une marche régulière, nous multiplions les pauses pour poser un regard contemplatif (faire des photos) sur cette grandiose fin de terre. Journée « Victoire sur Annapurna / Cap Horn, dans les 50èmes hurlants ».

Les vents ont tourné sud / ouest. Un reste de soleil perce les nuages, formant un éclairage scénique sur une mer agitée. Chacun choisi son activité matinale, la marche ou le marché. Les achats de réveillon se font à Crozon, un groupe en longeant la belle plage de Morgat tente de rejoindre le sentier côtier et Paul part en solitaire pour réaliser en 2 heures la « face » sud /nord du Cap de la Chèvre.

Pluie et retour de températures douces pour nos aventures Crozonnaises, ça fait à priori moins rêver qu’une semaine à Gavarnie et pourtant…. Inspirés par la situation géographique nous nous concoctons un menu de réveillon fait de coquilles St Jacques, cuisinées pas un chef « 4 étoiles » et puis… dites-nous, combien d’heures de marche aurions-nous du faire pour trouver une bûche aux agrumes sur lit de chocolat ? Journée prolongée bien au-delà des 12 coups… « Les nourritures terrestres ».

Notre randonnée d’orientation cartographique, en ce premier jour de l’an nouveau, démarre du centre du bourg de Landévennec sur l’estuaire de l’Aulne. Après un coup d’œil rapide et quelques pas dans le cimetière marin qui entoure l’église de notre dame de Landévennec, nous longeons la rade de Brest dans bois du loc’h, puis pénétrons dans la forêt domaniale que le dégel rend boueuse. A son orée, une table de pique-nique nous tend les bras, chacun grignote, emmitouflé, encapuchonné. Peu ou prou de repères dans cette campagne de bocages et les informations données par un cavalier du centre équestre de Neiscaouen nous mènent au hameau de Lescuze. Pas d’« escuze » en cas d’erreur d’orientation, à cette croisée de chemins, nos 2 expertes se concertent et nous invitent à rejoindre gaillardement l’Aulne en face de l’île de Térénez. Cette île qui donne son nom à cet élégant pont haubané courbe que nous apercevons enfin. Nous sommes en quelque sorte à l’écluse de St Félix, en équivalence « hydraulique » dans ce célèbre canal de Nantes à Brest que de nombreux Cafistes nantais ont arpenté à pieds ou à vélo. Et puisque nous en sommes à évoquer le Caf, il faut avouer que nous avons eu notre quart d’heure aventure dans la pure tradition avant de retrouver notre route. Cette randonnée technique, prend tout un coup une tournure inattendue lorsque notre regard est attiré par le faisceau d’une lampe tempête portée par l’homme de tête d’un groupe de marcheurs silencieux. Invités à se joindre à eux, notre curiosité est piquée au vif. Les réponses à nos interrogations discrètes lèvent le voile sur cette mystérieuse marche «  Pax Christi » menant à l’abbaye bâtie au 5ème siècle par St Guénolé. Journée « Sädhu »

Cette dernière journée au bout du monde, annoncée pluvieuse, incite un groupe à une plongée dans de l’eau plutôt que de la recevoir sur la tête. C’est donc pour eux une prise de cap vers Brest pour une aventure à Océanopolis alors qu’un petit groupe d’irréductibles prend la route pour la Baie de Daoulas.

Depuis un départ à marée basse du port de Daoulas jusqu’à la pointe du château, c’est un émerveillement pour nos yeux d’ornithologues amateurs. Ici, se tient le plus important dortoir de limicoles de la rade, gravelots, bécasseaux, pluviers argentés, courlis, barges. La rivière de Daoulas accueille, à marée basse, quelques centaines de Vanneaux huppés et de Pluviers dorés, aux mois d’hiver.
Le grand bassin de la Baie de Daoulas, particulièrement peu profond (0 à 5 mètres), se montre favorable à l’alimentation des hérons, aigrettes … et les hautes herbes des marais à leur hébergement. C’est le coucher d’un soleil or et rouge sur cette baie à marée haute, qui nous contraint à la quitter. Journée « planète océan ».

Des semaines comme celle-ci, nous en redemandons jusqu’à plus soif, faire le plein de randonnées, de vent, de soleil, de beauté et de bonne humeur c’est une vraie source d’énergie ! un grand merci aux organisatrices et organisateurs.







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda