Carnet de route

Ski nordique dans le Capcir

Le 27/02/2015 par LECHAT Catherine

Samedi 14 février : Journée sans lumière

Pas de luminosité sur la route : ¾ du trajet sous la pluie

Pas de code sur le minibus : peu pratique quand on roule de nuit

Pas de lumière à l’arrivée dans une des chambres : éclairage à la frontale

 

Dimanche 15 février : les Angles – Bouillouses

Journée lumière pour Nathalie : ses ampoules s’allument une à une.

Dans la montée, Dupond « D » et Dupont « T » (Eric et Patrice) cheminent de concert : même parka, même sac à dos, même pulka, difficile de les reconnaître.(§ photo)

En descente « Même pas peur », alias Georges s’élance dans la pente, tandis que « Prudence » (Fabienne) descend à petits pas. Hervé, au fil des heures devient monsieur « Badaboum » : manque de sports et d’entraînements, sans doute. « Constance » (Marie-Jeanne) ne fait aucune vague à la montée comme à la descente. Et Moâââ,, skis parallèles et jambes souples, je descends, entre les arbres, en un slalom parfait sous l’œil admiratif de mes petits camarades. Non, je REVE, pardon, je DELIRE : freinage en chasse-neige et arrêt sur les fesses, je descends péniblement entre les pins.

 

Lundi 16 février : De lacs en lacs du côté des Bouillouses

Sacs légers et cœurs légers, nous nous apprêtons à quitter le refuge sous un soleil radieux quand un gant farceur joue un vilain tour à Hervé. Casiers explorés de fond en comble  , poches de la parka retournées, sac à dos vidé: RIEN, pas de trace du gant. Ce sacré farceur s’était planqué derrière le pied du banc, dans le coin le plus sombre ! Ouf, il est temps d’aller tâter la neige.

 

Mardi 17 février : Bouillouses –Camporells

Départ en file indienne sur le lac gelé avant la  Séquence « Frisson » : traversée avec skis et pulkas, d’une étroite passerelle au dessus d’une gorge, de la neige au niveau de la rambarde. Et une Séquence style « vente Tupperware » à la cabane de Balmette : démonstration de l’utilité du  « sac-mallette Décatlhon » contenant le nécessaire pour le pique-nique. (Je ne suis pas sûr d’avoir fait des adeptes et si décathlon aura récupérer des clients !)

 

Mercredi 18 février : découverte des environs des Camporells

2 sommets au programme : La Muntanyeta et le pic de Mortiers. Superbe neige, superbe soleil, superbe panorama. J’interroge l’un des protagonistes. – Vos impressions sur cette journée ?

J’ai skié comme un dieu, jamais tombé, surtout depuis que j’ai enfilé mon anorak rouge. C’aurai été superbe si nous n’avions pas été retardé par une fille qui n’arrêtait pas d’enfiler et de retirer son anorak noir, elle se croyait mannequin à un défilé de mode ou quoi ?, me fut-il répondu.

 

Jeudi 19 février : Retour aux Angles par le Llaret

On ne se lasse pas du ciel bleu sans nuage et de l’excellente neige, mais aujourd’hui, ce n’est pas ma fête : boite mails piratée, une avalanche de messages, me fait revenir sur terre. Puis plus tard, dans l’après-midi, à une bifurcation, je prends le chemin le plus court et sème le groupe en ne passant pas par la jasse de Bernardi.

 

Vendredi 20 février : balade en forêt, suivi d’un bain sulfureux en pleine nature

La neige s’est transformé et ne vaut pas celle des jours précédents. Route forestière pour rejoindre la cabane d’Estanyols puis très agréable sentier en balcon pour rejoindre celle du Pla de Gril : nous profitons de nos dernières heures de skis et de soleil. Pour clôturer le séjour, cerise sur le gâteau, nous allons prendre un bain chaud en pleine nature, dans des eaux sulfureuses qui sortent à 60°C près de Prats-Ballaguer : un régal inoubliable.

Fabienne, Patrice, Marie-Jeanne, Georges, Nathalie, Eric, Hervé et Cat the Cat







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda