Carnet de route

Patients et motivés

Le 10/04/2015 par Prou - Christophe

Il est parfois compliqué l’hiver de s’arranger avec la météo et les conditions d’enneigement. Planifier, organiser, semble bien dérisoire face à l’ensemble des paramètres à prendre en compte pour organiser une sortie alpinisme. Alors, si loin des plus proches montagnes (les Pyrénées), la patience, la disponibilité, la motivation sont de rigueur.

 

Après un aller-retour début mars à Gavarnie sans pouvoir donner un seul coup de piolet (temps nuageux sans visibilité), nous repartons avec Olivier et Fabrice le dernier week- end de mars (limite 1er Avril). Il y a un progrès ! On a enfin pu faire la face nord du Taillon mais dans les nuages, beaucoup de vent et avec des conditions de neige très moyenne.

 

Une semaine plus tard, le groupe repart  (Fabrice, Franck, Thomas et Christophe) dans un autre massif, la Sierra de la Partacua avec un grand soleil et un ciel enfin bleu.

L’objectif est bien connu des Nantais car il s’agit du couloir de la Grande Diagonale de la Pena Telera. Deux journées bien remplies : départ de Nantes le dimanche matin 6h, bivouac devant la face et ascension le lundi matin avec un retour sur Nantes le soir même. Ce n’est pas si loin finalement.

Ce sommet a vraiment du caractère, massif avec plusieurs couloirs possibles, c’est un véritable belvédère sur les Pyrénées Françaises : Ossau, Pallas, Balaïtous, Grande Fâche, Marcadau, Vignemale et plus loin le Taillon, Marboré, mont Perdu et encore plus loin probablement Posets et Aneto.

L’ascension nous a été facilitée par une trace généreuse des précédents alpinismes, merci Denis et Alain. Mais le manque de neige sur les deux variantes du couloir à mi hauteur donne une petite dose de difficulté interrompant cette super progression dans des pentes de 45 à 55°. La sortie du couloir nous fait basculer sur la face sud, donc au soleil : Ah ! Oh !  On retrouve la voie normale qui nous conduit sans difficulté jusqu’au sommet. Après avoir profité du spectacle et repris des forces, une descente d’abord délicate nous attend (rochers instables). Nous rejoignons ensuite le couloir en Z pour trois rappels de 40m. Encore une longueur de corde en moulinette et nous voilà sur des pentes de neige faciles. Le temps passe vite, il faut encore rejoindre les tentes, la voiture et retour sur Nantes (arrivée 2h30). Beaucoup de fatigue mais pour une bonne cause. En effet cette course aborde de nombreux cas de figure de l’alpinisme : pente de neige raide en montée et descente, longueur en mixte, descente en rochers instables, rappels, manipes de cordes. Sans en prendre réellement conscience sur le moment toutes ces  expériences nous serviront pour de futures ascensions que nous attendons avec impatience.

 

Christophe

CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda