Carnet de route

semaine d'enfer au paradis !

Le 25/04/2015 par paul dandelot

stage terrain d'aventure à Abella de la Conca, du 19 au 24 avril 2015

L’avis des stagiaires :

Samedi 18 avril 2015

Départ de Nantes avec un minibus et la voiture de Juan Carlos, arrivée au camping de Saint Pé d'Ardet vers 17h. Nuit épouvantable, sous une pluie continuelle. L'emplacement des tentes fut vite transformé en marécage.

Dimanche 19 avril 2015

Après un réveil humide, nous avons profité d’une pause entres les averses pour plier et lever le camp et partir  direction l’Espagne à 9h00.

Très belle surprise en arrivant  au refuge, le soleil est au rendez vous, l’accueil y est  royal et nous pouvons profiter des conseils du maître du lieu sur les différentes voies toutes accessible à pied depuis le refuge.

Nous avons opté pour un site type école d’escalade, le secteur de l’église où nous avons pu tous tâter du cailloux et réviser quelques manip avant l’arrivé du guide prévu le soir même.

Les cordées : JP et Mireille (entre 5 et le 6), Thomas (jeune) et Guillaume (tentative dans le 7 sinon entre le 5 et le 6), Paul et Thomas (entre le 4 et le 6), Dalva et Nicolas (entre le 4 et le 5+), Juan et Julien (entre le 5 et le 6).

lundi 20 avril 2015

Paul nous réveille au son de sa douce voix ce lundi matin vers 8h30. La nuit a été bien moins agitée que la veille : matelas confortables, respiration douce de 6 camarades de grimpe et odeur de chalet de bois. Résultat : le groupe est en forme olympique pour accueillir Rémi, notre guide. Il arrive à 9h30 au volant de son break aménagé d’un matelas une place et le coffre rempli de topos et de matos d’escalade laissant présager d’un style de vie assez enviable.

Les présentations faites, Rémi nous emmène rapidement auprès d’une voie pour nous former au techniques du Terrain d’aventure (coinceurs, friends, marteaux, pitons) et plus largement à reconnaître et juger de la qualité des différents spits présents sur une voie, organiser un relais, etc.
Les questions fusent, les échanges de techniques nourrissent la conversation et l’heure du repas sonne.

Après manger Rémi rencontre Nicolas, le gérant des lieux. On l’a croisé plus tôt : il partait faire sa grimpe matinale.

Comme la veille, Nicolas est intarissable sur la présentation des voies, tellement récentes que les topos restent imprécis. Après cet échange, nous prenons le temps de repérer les voies dont nous parlait Nicolas et mentionnées par les topos. Il devient alors clair que le Terrain d’Aventure est aussi une aventure parce qu’il faut rechercher les voies et que souvent on s’y égare.

Dans l’après-midi chaque cordée aura le loisir de grimper 2-3 voies pour s’exercer à la pause de coinceurs et de friends. Heureusement que les pitons sont là : ça n’est pas simple…

Les Cordées : Dalva et Guillaume G , Mireille et Guillaume B., Thomas le jeune et Juan, Thomas le Sage et Nicolas, Jean-Pierre et Julien.

Mardi 21 avril 2015

Petit-déjeuner à 8 heures

Programme du jour, 3 voies en 4 longueurs semi équipées juste au dessus du village, déjeuner au gîte, exercices de mouflage et remontée sur corde fixe.

Les cordées du matin ce font en essayant de changer de partenaire de cordée. Ce sera :

Juan et Guillaume G : Mariquita 6a
Rémi et Thomas le Jeune : Mariquita 6a et Pepa avec un sortie dans Yolanda
Jean-Pierre et Thomas le Sage : Pepa 6a
Julien et Nicolas : Pepa 6a
Guillaume B et Dalva : Yolanda 5c+
Paul et Mireille : Yolanda 5c+Petit-déjeuner à 8 heures

Les 3 premières longueurs se passent sans encombres pour tout le monde (avec un pas bien physique tout de même pour entamer Pepa) si ce n’est la recherche de ces maudits relais. Nous développons nos compétences dans la pose des coinceurs. La dernière longueur de chacune des voies sera un peu plus corsée plus ou moins 6a, mais tout le monde est arrivé en haut.

Une malencontreuse chute de pierre (une grosse) nous rappelle que nous ne somme pas dans un milieu aseptisé et qu’il faut rester vigilant.

L’après midi se passera au bord de l’eau après avoir agréablement et ludiquement marché dans le lit du torrent entouré de falaise verticales. Certains n’ont pas voulu enlever leurs chaussures, bien mal leur en a pris !

Après une explication de l’intérêt et des techniques du mouflage, nous passons aux exercices pratiques. Moufler quelqu’un pendu sur une corde dynamique s’avère physique et Guillaume nous rappelle fort à propos qu’il ne faut pas avoir des anneaux de cordes qui se baladent un peu partout pour s’y retrouver : « Mais mon machard, je le fais sur quel brin ? »

Pendant ce temps là Thomas le jeune, briffé par Rémi, anime l’atelier remontée sur corde et les filles se baignes (la belle vie !). Paul assure l’intendance et part faire quelques courses.

Demain ce sera de belles et grandes voies de 8 ou 9 longueurs….

Mercredi 22 avril 2O15

            Deux groupes se partagent deux grandes voies semi-équipées :

Bon voyage parmi les anges (Rémi, Guillaume et Thomas / Paul, Mireille et Dalva / Juan et Nicolas)

Kin pont de Rock (Jean-Pierre et Guyom / Julien et Thomas)

Chacune de ces deux  voies comporte sa caractéristique particulière. La première qui finit en passant au dessus d’une arche, la seconde avec son rappel de 60 mètres en fil d’araignée.

Ces deux voies sont d’une difficulté analogue. Pour la première, le passage clé est une belle dalle en 6a+ dont une traversé très « mentale ». La seconde comporte une longueur en 6b équipée.

Après un départ à 9 heures, tout le monde rentre quasiment en même temps vers 16h00, sauf Rémi, Guillaume et Thomas arrivés 2h00 avant tout le monde : ça va plus vite avec un guide.

Le reste de la journée se finit au bas du village où nous pouvons tous admirer le talent de Ella et Nicolas dans 2 magnifiques voies à pic de 35 m. Jean-Pierre, toujours plein d’énergie, grimpe une de ces deux voies en moulinettes : bravo. Pendant ce temps Guillaume et Thomas grimpe une 6a avec l’expérience de la jeunesse. Comme on peut le voir, ce village offre de nombreuse possibilité de grimpe pour tous.

Ce soir c’est barbecue !

Jeudi 23 avril 2015

Ce matin, le grand beau temps est de retour. Globalement, le programme de la journée est simple : on inverse les voies par rapport à la veille. Il y a quand même une petite variante : Rémi et Guillaume ainsi que Paul et l’autre Guillaume partent dans une autre grande voie : Perduts, 5c+ en terrain d’aventure.

Les autres cordées sont les suivantes :

Dans Bon voyage parmi les anges : Thomas, Jean-Pierre et Julien

Dans Kin Pont de Rock : Nicolas emmène Dalva et Mireille et Juan emmène Thomas

Ces 3 cordées se retrouvent au pied de la grande arche vers 15H30 puis redescendent au gîte pour un pique-nique bien mérité.

A 16H30, Rémi propose aux stagiaires d’apprendre différentes manip sur des voies dans le bas du village : comment faire un nœud de mule, comment redescendre sur un rappel déjà tendu pour secourir une personne bloqué, comment mouliné une personne sur 2 cordes raboutées (avec un nœud au milieu)

Vendredi 24 avril 2015

On se lève tous du bon pied, pour une journée très ensoleillée et du bonheur en perspective.

Thomas, Juan, Julien grimpent en flèche dans LA PERDUTS

Guillaume et Nico partent dans VENUS. Où, dans la dernière longueur guillaume se prend un bon vol sans grande gravité mais une main légèrement abîmée.

PAUL prend Dalva, Thomas, et Mireille sous son aile pour une grimpe sur site école.

C’est quoi un relais, et comment démailler les nouilles !

Guillaume, Jean-Pierre, Rémi, se lancent dans l’ouverture d’une belle voie en TD inf nommée MARCO (en hommage à un pote de Rémi, décédé) ; une ligne magnifique en 5 longueurs en 5, 6a, 6b. une merveille. Implantation de relais, d’une ligne de rappel et création du topo de la voie.

Débriefing du Stage vers 16h ; l’ensemble des participants donne un ressenti grandement positif de la semaine. Les sourires et anecdotes resteront gravés dans les mémoires.

Rémi et Guillaume-le-Toulousain nous quittent ce soir.

Pour clôturer la fin du stage, les festivités se termineront sur une douce note de grillade car dans L’Esprit CAF, le maître mot est  ‘convivialité’.

Samedi 25 avril 2015

C’est le retour sans histoire du minibus à Nantes. Juan Carlos, Guillaume et Julien, conquis par le site et le cadre, restent une journée de plus.

L’avis des jeunes :

Du terrain d’aventure, un temps exceptionnel, un site unique, que demander de plus pour un stage réussi ? Il aura pourtant fallu que s’ajoute à ces critères un logement d’un confort inoubliable (le simple moelleux du matelas tranchant singulièrement avec le sol caillouteux de camping que nous rencontrons parfois dans les camps du CAFNA), pourvu d’un barbecue, d’un écran de cinéma et même, paroxysme du bien être, d’un sauna. Ici à Abella, quelques minutes de marche suffisent pour rejoindre la cascade d’eau pure et rafraîchissante, plus encore après une belle journée de grimpe sous le soleil des chauds printemps catalans. Quand à l’ambiance, des adjectifs tels que « bon enfant », « joyeuse » ou encore « souriante » ne sauraient mieux la qualifier. Enfin parlons des voies, puisqu’il s’agit de la raison même de notre venue, ne l’oublions pas … Certaines longueurs auront su marquer nos esprits, ainsi nous citerons l’arche de « Bon voyage parmi les anges », la longueur 6a+ de cette même voie ou encore le rappel en fil d’araignée de «Kin pont de rock », mais cela ne représenterait que quelques exemples parmi tant d’autres…

Une ambiance très joyeuse et de très belles voies d’aventure ainsi que leurs proximités (quelques minutes de marche) ont agrémenté notre semaine très complète et inoubliable. Nous avons aussi eu la chance de tomber (non pas par hasard mais grâce à l’aide du CAF Cholet) sur un site magnifique avec un paysage tout aussi magnifique, le confort et l’accueil ; tout ça éclairé par la lumière espagnole qui ont su compléter cette semaine à merveille. Tandis que les sources à coté nous rafraîchissaient, nous avons eu la joie de découvrir le beau temps au dessus des voies (qui nous avait quitté durant la nuit pluvieuse que nous avions passée au camping avant le passage de la frontière), qui lui nous a réchauffés  durant nos journées passées dans la montagne. Nos voies, quand à elles, nous ont elles aussi marquées comme « Bon voyage parmi les anges » et sa longueur de 6a+ mais aussi leurs descentes comme le rappel en fil d’araignées de « Kin pont de rock » qui, elle, nous a fait passés pour de vrais anges. Au final une agréable semaine passé dans un très beau site où il faudra revenir.

Quand nous sommes arrivés, j’ai adoré cette image du petit village de montagne où nous arrivions : les maisons un peu vieilles et bien sûr les routes en pentes. D’ailleurs le nom de ce village est comme paradisiaque pour des grimpeurs. Mais avant cela, j’ai moi même traversé une nuit épouvantable.

Quand nous sommes arrivés au camping pour la première nuit, le ciel était couvert et cela avait l’air d’être le cas pour toute l’année. Nous avions notre coin pour les tentes que nous avons montées. Tout d’abord, j’ai eu le malheurs d’oublier mon matelas. Vers 1h30, l’eau trempa mon sac et je dus tout sortir de la tente (gros sac, sac de couchage) et le mettre avec le chauffage des douches. Là où j’ai passé ma nuit en alternant avec le camion.

A Abella, le dortoir était super. Le premier jour de grimpe, le temps était magnifique, toutes nos voies étaient à coté, et chacun avait la plus grande hâte de reprendre le rocher. Rien ne pouvait être mieux. J’ai pus découvrir le TA  avec notre guide adorable. « Bon voyage parmi les anges » a était ma voie préféré avec le passage sur l’arche. Mais la seconde voie « Kin pont de rock » ma marqué avec le passage en 6b ainsi qu’avec le rappel pendulaire de 60 mètres. Rémi notre guide nous a montré plein de manipulations de cordes dont je ne retiendrais sûrement pas l’ensemble ! Sans oublier bien sûr ceux qui nous ont accueillis tel que Nicolas, ils ont été adorables et, sans jamais s’arrêter, Nicolas nous a comblé de voies et nous a décris tous les alentours dé le début du séjours. J’ai passé une super semaine et regrette de repartir pour le lycée ! Cette première semaine avec le CAF ma marqué et je reviendrai je l’espère à Abella !

 

Mireille – Dalva – Thomas

CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda