Carnet de route

couleurs turquoises en Mer d'Iroise

Le 22/09/2015 par dandelot paul

Traditionnel au CAFNA : un week-end multi activités en tout début de saison, pour (re)motiver la vieille garde et introniser la relève des troupes. Cette année, c’est le plus beau site d’escalade du grand ouest qui a été choisi comme base avancée, à savoir la pointe de Pen Hir, avec ses fabuleuses falaises de granit, ses plages intimistes, ses sentiers côtiers à faire rêver les plus taciturnes (n’oublions pas que chez les personnes âgées, le vieil homme est l’amer), et ses débits de boisson sur le port de Camaret.

Beaucoup avaient annoncé leur venue, beaucoup se sont désinscrits(tes) au dernier moment prétextant une météo incertaine. Elles et ils ont eu tort : le rapport qualité-prix valait le déplacement. 5 randonneur et euses s’y sont rendus dès le jeudi 10 septembre, pour arpenter les pentes du Menez Hom avant de faire trempette dans l’adorable anse de Pen Hat, délicieusement tempérée par un gulf stream qui ne renie pas sa réputation. Rejoints le lendemain par deux renforts, ils ont parcouru en boucle la partie finale du Cap de la Chèvre, tout au long irradiée d’un éclat aussi ocre que féerique. Tout ceci pour se donner de l’appétit, afin de dévorer goulûment, au soir et cela va de soi, galettes et crêpes 100% maison tournées et retournées dans le mobil home réservé à cet effet.

En ce samedi 12 septembre, les effectifs se renforcent avec 7 nouveaux CAFNAistes tout fraîchement débarqués de notre beau pays nantais. Séparation : une moitié en paires encordées va user ses gommes five ten sur la dalle des débutants et la dalle de Paul ; l’autre entreprend d’éroder ses vibrams en abscisse curviligne de Camaret à Camaret, dans le sens trigonométrique, avec passage obligé à 13h au pied de la croix de Loraine pour un pique nique collectif et convivial. Lumière de ces jours qui annoncent un bel automne, douce chaleur de l’été indien, horizon qui, de Sein à Molène, n’a rien à envier aux mers du sud : le bonheur, mes amis, le bonheur. Et que dire du poulet basquaise qui va clore cette journée !

Par contre, le dimanche 13 et une fois consommées les viennoiseries du petit déjeuner, madame météo se rabiboche avec ses prévisions pessimistes : certes, nous partons encore confiants depuis Morgat vers la partie sud du Cap de la Chèvre. Mais elle va se charger de nous prouver que n’en déplaise aux publicités les plus optimistes, aucun équipement de résiste efficacement aux coups de fouets d’une averse attisée par un bon force 6, surtout du côté des ripatons. Transie et, avouons-le, démotivée, la caravane rebrousse chemin au bout de deux heures et s’en retourne pique-niquer sous ses abris du Lannic[1] avant que les troupes du séjour court, une fois le grand ménage accompli, ne délaissent cette terre du bout du monde. Pas si vite que ça d’ailleurs, parce que sur la RN 165 du côté de Vannes, quel bouchon, non mais quel bouchon ! au point que certains ont carrément bifurqué vers Questembert et Redon pour ne pas polluer davantage leur mécanique ralentie.

 

 

[1] Le camping municipal de Camaret







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda