Carnet de route

Itinérant Tournette-Aravis en août , parcours paysagé

Le 13/10/2015 par Jean René

A l’initiative de Françoise, la parfaite préparation qu’elle nous réservât n’eue d’égal que la découverte par Caroline, Catherine, Nelly et Jean-René, du massif des Aravis.

Dépôt sédimentaire de l’ère tertiaire, le lac d’Annecy  borde à l’ouest notre périple qui fit le tour de ce rocher coincé sur les flancs de la chaîne alpine de haute Savoie.

Depuis La Clusaz, nous démarrons sous les gouttes d’une fine pluie qui ne nous quittera qu’au bout de 48 heures.

Laissés de coté, après une arrivée dans les nuages, le refuge du Lessy et ses éméchés, nous abordons le parfois pentu et glissant terrain du G.R. 96 entre Entremont et le plateau des Glières.

Au 4ème jour, c’est pratiquement repos, 1.000 m de dénivelé, quelques heures de marche puis descente sur Morette pour, ensuite, remonter dans les gadouilleux pâturages vers le refuge du Lindion.

Les jours passants, les nuages se dissipèrent tout doucement pour naturellement laisser place à un beau ciel bleu.

Mercredi, nous remontons vers notre destinée finale, dans un décor de bois, de champs, de vaches, d’éboulis, de rencontre (le cantonnier bénévole à l’avalanche de pierres), de cairns. où nous découvrons « Igloo », l’âne de 4 ans, et un inconnu, le bouquetin cherchant à se nourrir.

Dernier jour d’escapade montagnarde, le soleil se lève sur la chaine du Mont-Blanc que nous laissons derrière nous pour aborder l’ascension du massif privé de la Tournette puis sa redescente sur une magnifique vue du lac d’Annecy.

Passées les parois humides et à pic ayant nécessité aides et sécurités, nous arrivons au plus bas coursés par un troupeau de Montbéliardes avides de fournir leur lait à l’étable voisine.

Vendredi, jour de libération, retour à la civilisation par une descente dans les bois jusqu’au sud du lac où nous prendrons le bateau pour une croisière de 40 minutes et terminerons notre périple chez Solène, fille de Françoise.

 

J’ai écourté en ne parlant pas :

  • Des voyages en voiture (aller et retour)
  • Des repas
  • Des rencontres (refuges)
  • De l’ambiance dans les refuges
  • Des marmottes non vues et seulement entendues
  • Des petits désagréments comme le chien errant
  • De la bonne entente mutuelle entre nous
  • De la logistique propre à chacun d’entre nous
  • De quelques douleurs.






CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda