Carnet de route

Le Balaïtous

Sortie :  Alpinisme Débutant du 20/05/2016

Le 03/07/2016 par BARON Sylvie

 

Alpinisme débutant au Balaïtous – vendredi 20 au dimanche 23 mai 2016

Sylvie, David,  Thomas, Patrice, Etienne,  Alain (l’encadrant).

Le projet :

WE dédié à l'initiation – Alpinisme débutant

Grande balade sur le premier 3000 de la chaîne Pyrénéenne pour mettre en œuvre l'ensemble des techniques alpines. Un bivouac en refuge non gardé est au programme.

Voici le programme pour le WE si l'ensemble des Dieux sont avec nous.

  • Jour 1 : montée au refuge Ledormeur, non gardé, non chauffé, peu de couverture (4km, D+ 500m) + repérage et révision manip.
  • jour 2 : montée au Balaïtous puis descente par la brèche La Tour versant espagnol au refuge gardé (~30€) Respomuso (7km, D+ 1250m, D- 980m)
  • jour 3 : retour aux voitures par le col du port de la Peyre St Martin ( 12km, D+500m, D-1100m) , retour sur Nantes.

Un beau projet pour une première en Alpinisme.

La réalisation :

Jour J-2 : Mercredi 18 mai

Préparation de la sortie au local du Caf, récupération du matériel : Raquettes, bâtons, piolet, crampons, ARVA, pelle, sonde, mousquetons directionnels.

Faut-il réellement prendre les raquettes ? car c’est 3 kg de plus sur le dos. Le printemps est encore bien hivernal, et il a neigé la semaine dernière. Le président nous le conseille fortement pour ne pas trop galérer à avancer dans la neige.

Jour J-1 : Jeudi 19 mai

Le rendez-vous est prévu à 18h au Parc-relais des Bourdonnières pour Thomas, Etienne, David et Sylvie. Alain et Patrice, nos deux retraités ont pris de l’avance et sont partis dans l’après-midi en petit camion.

Impératif : mettre un peu de gasoil sur la route, car cela devient denrée rare dans la région, et ce serait trop ballo d’abandonner un si beau projet pour quelques litres de gasoil.

23h, arrêt au premier refuge, TheFormuleOne de Pau.   

Jour 1 : Vendredi 20 mai – Le refuge Ledormeur (1917m (D+  500 m)

Départ de Pau un peu avant 8h (dans le timing). Pau – Tarbes- Lourdes – Argelès-Gazost – Arrens-marsous – La maison du parc

On aperçoit rapidement les sommets enneigés. Il va faire beau.

Nous arrivons sur le parking de la maison du parc, dernier parking de la vallée d'Arrens, où nous retrouvons Alain et Patrice.

Un sentier part derrière la maison du parc (1470m), rive gauche du gave d'Arrens jusqu’au lac de Suyen. On aperçoit La Toue Labassa, un peu à l'écart de la voie, au niveau de la bifurcation vers le refuge Ledormeur.

Le refuge est quand même un peu caché, sur la droite en montant. Il est tout mignon et il n’est que pour nous. Il y a 6 couchages avec matelas,  et quelques bouts de couvertures qui vont nous servir de base pour oreiller. Il y a aussi une cheminée.

Nous pouvons enlever le sac à dos (qui pèse une tonne), se mettre à l’aise au soleil sur la terrasse, les orteils en éventail et apprécier le paysage qui s’offre à nous avant le déjeuner.

L’après-midi est réservé aux révisions des manips (comme prévu):

  • Repérage de la trace pour demain
  • Entrainement au rappel.
  • Les différentes façons de monter et descendre avec des crampons
  • Quelques règles de sécurité

La soirée arrive, c’est apéro. On s’imagine à griller les saucisses au coin du feu, On regrette le « wine Camelbag ». Par contre, c’est cacahuètes et fruits exotiques séchés à volonté, faut perdre du poids dans le sac. Chacun sort son plat de lyophilisé  (tartiflette, brandade de poisson, Hachis Parmentier, spaghetti bolognaise), d’autre moins expérimentée tente Bolino (plat déshydraté).

Au Dessert, bananes…Ne pas prendre de banane et encore moins un régime de bananes, c’est lourd et y’a des restes.

20h, Alain donne le couvre-feu. Au lit. Le réveil est mis à 3h pour un départ programmé à 4h. Trois skieurs arrivent vers 22h30. Ils préfèrent dormir dehors. C’est vrai qu’il ne fait pas le froid attendu.

Jour 2 : Samedi 21 – Le Balaïtous  (3144m - D+1250m – D680m)

Pas facile de réellement dormir (Dormir à 20h, l’altitude, l’excitation, une chaleur, …et le doux ronronnement des copains). On s’active à tour de rôle pour prendre notre petit dej, pain au chocolat pour ceux qui veulent (faut finir !!).

Départ du refuge Ledormeur un peu avant 4h (toujours dans le timing). Nous débutons à la frontale dans le noir complet. On chausse les raquettes et c’est parti pour la montée. Le soleil se lève sur les montagnes, c’est magnifique.Pas trop de temps de s’attarder à prendre des photos, car la montée est longue et le passage en glace doit se faire avant le grand soleil. Nous voilà sur le glacier, il faut donc mettre nos crampons, et toujours avancer

Côté Français, l’ascension se fera par la Cheminée de la Néous. Le passage en glace nécessite de tirer une longueur avec des coinceurs, ensuite, c’est corde tendue jusqu'au sommet.

De là-haut, nous apercevons nos trois skieurs, qui vont pourvoir dévaler les pentes de ce beau vallon de Las Néous.

Côté espagnol, la descente se fait par la brèche Latour par un rappel court, puis un 2ème rappel long.

A 15h, nous sommes bien contents d’arriver au refuge de Respomuso (2100m). Ce n’est pas la foule, les randonneurs ne sont pas encore là, la saison hivernale dure, et au vue de la météo qui s’annonce pour demain dimanche, c’est normal qu’aucun espagnol ne soit monté jusqu’au refuge.

Le soleil était au rendez-vous, le paysage magnifique…et l’ensemble des dieux avec nous. Le DODtour a été franchi.

 

Jour 3 : Dimanche 21 mai – le col du port de la Peyre St Martin (12km, D+500m, D-1100m)

Grasse mat ce matin. Puisque le petit déjeuner n’est servi qu’à partir de 6h30, le réveil sera à 6h.

Comme prévu le temps s’est dégradé…sérieusement. Pluie, orage, éclair, ça tonne dans la vallée. Tout le monde attend une éclaircie. 9h, Go, le top départ est donné, une éclaircie. Mais à 9h30, c’est reparti pour la pluie, qui mouille bien et qui rentre partout. Là, il faut avancer, on ne s’attarde pas à regarder le paysage. Alain claque des dents…

On repasse la frontière par le col du port de la Peyre St Martin. La descente est faîte de lacets très réguliers. On aperçoit en face le refuge Ledormeur. Puis, nous rejoignons le parking de la Maison du Parc sous un ciel dégagé. Mais à peine vêtus de vêtements secs,  c’est reparti pour une bonne douche. 

Et là le sommun : Partager une tablette de chocolat Milka qui a fait le Balaïtous (100g) dans la voiture. Un arrêt à Argelès-Gazost pour de bonnes spaghettis bolonaises, et une petite bière.

Patrice et Alain récupèrent quelques journaux en prévision d’un séchage de chaussures avant  leur prochaine destination : le Vignemale.

Nous repartons Thomas, David, Etienne, Sylvie direction Nantes…Le plein de Gasoil à Bordeaux est une sécurité. Nantes est en pénurie !!!

La semaine repart, plein de souvenir en tête. Sylvie finit de manger ses petits goûters (pain d’épice, crêpes, bananes séchées, ...et ses petits abricots secs). Il lui faudra bien la semaine, et c’est un vrai régal de penser à ce pain d’épice qui a fait le Balaïtous

Retour du matériel le mercredi suivant….Les cordes sont loin d’être sèches.

Ce fût une belle initiation à l’alpinisme, très complète. Merci Alain.

Quelques photos : 

https://drive.google.com/folderview?id=0B5ke2t62YK37ZDdDeC1fYzk5VXc&usp=sharing

 

 

 







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda