Carnet de route

Jura-quettes

Le 21/02/2015 par Edith Michenaud

Séjour raquettes à Mijoux, du 31 janvier au 7 février 2015. Nathalie, Edith S., Cécile, Jeanne-Pascale, Caroline, Paul, Chantal, Catherine, Edith M.

Ce séjour aurait pu ressembler à tous les autres. Pourtant, comme chaque à fois, nous avons vécu du neuf, de l’inédit, des surprises dès la 1ère heure.

Un départ mouvementé donne le ton. Pour des raisons encore non élucidées, Cécile ne s’est pas réveillée avant le coup de sonnette de Caroline qui vient la chercher, moteur tournant, coffre ouvert…7 mn suffisent pour enfiler, parfois à l’envers, le minimum que la pudeur exige…Le rdv est fixé à 5h45. Egalement pour des raisons non élucidées, j’arrive au lieu du rdv à 6h…Honte !

Bref, le départ et le voyage se déroulent sans autre incident. Signe encourageant, il nous faut « chausser les chaussettes » du véhicule à l’arrivée dans la vallée de la Valserine. Youpi ! Il neige.

Pendant ce séjour, pas de blessé. Pour autant, le taux de « perte » autorisé est dépassé puisque nous déplorons 3 malades qui doivent, pour un ou plusieurs jours, troquer bâtons et raquettes contre thermomètre et huiles essentielles.

A défaut de soleil (sauf une fois, au loin, pendant 2 mn…), le ciel nous gratifie d’une neige abondante et agréable. De la bonne poudreuse, comme disent les pros. Il y en a tellement, que le Maire de Mijoux lui-même, chapeau vissé sur la tête, manie la pelle dans les rues et devant sa mairie.

On nous explique au pot d’accueil du village que les sorties sur les crêtes sont très déconseillées au moins pendant deux jours en raison des risques dus à cette neige tombée en abondance sur un temps très court. Il nous faut donc nous adapter à cette contrainte.

Notre première sortie sera une « mise en jambes » le long de la Valserine dimanche après-midi. Puis au fil des jours se succèdent autour de Mijoux des randonnées à la Vattay, au Chalet du Turet, au Petit Mont Rond. Jeudi, les 6 rescapés de la grippe découvrent les alentours de Lajoux sous une neige qui tombe à gros flocons, en empruntant le circuit de Manon avec son charmant belvédère de la Luette, puis le Sonaillard. Malgré le manque de soleil et le grand froid, ces sorties nous régalent.

Elles sont toujours suivies par des rituels de réconfort maintenant bien installés, de retour au au gîte. Suivant les goûts et les envies, chacun déguste bière locale, vin chaud et/ ou thé, accompagnés de grignotage divers et variés.

Il ne s’agit que d’encas avant un dîner toujours élaboré. Pour n’en citer qu’un, nous apprécions encore une fois le légendaire bourguignon de Paul, ainsi que ses délicieux chocolats.

Vendredi, dernier jour, les conditions climatiques sont telles que les télésièges de Lélex sont fermés, et le Crêt de la neige interdit d’accès. On nous explique qu’habituellement, le Jura dans son ensemble ne présente pas les risques rencontrés dans les Alpes ou les Pyrénées, sauf là, maintenant, cette semaine…c’est très exceptionnel nous dit-on. Nous nous consolons par deux boucles dans la vallée, autour de Lélex et de Mijoux.

Hors cette petite déception, ce séjour très bien organisé (comme toujours) par Nathalie, aura été très positif. Bon dépaysement avec une alternance de temps d’efforts, de repos et de rigolades, ingrédients qui contribuent à un séjour réussi.

Merci à Nathalie et à ceux qui ont participé à la préparation de cette agréable semaine.

Edith M.

CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda