Carnets de route

Le glaçon de TROUMOUSSE

Cascade de glace

"Allez tâter le glaçon Pyrénéen" qu’y disaient !

9 km et 500 m de dénivelé chargés de sacs à dos honteusement bourrés à bloc. Tout ça entre minuit et 3h du mat’ ! Voilà une bonne mise en jambes pour cette nouvelle aventure pyrénéenne (cet itinéraire nocturne en relief  et en satellite )

Une hivernale inoubliable que je vous invite toute de suite à découvrir en suivant la belle plume de notre ami (Jean) Pascal.

 

 De la cascade de glace, ça doit être show comme activité ?

Cela faisait plusieurs semaines qu’on en parlait. Un petit week-end « Simon Organisation » dans le Cirque de Troumousse pour découvrir ce qu’est la cascade de glace, avec pour s’héberger le confort d’une douce cabane Pyrénéenne.

 

 La traditionnelle réunion du mercredi précédent le départ avait permis de lever tout doute. La météo est au beau fixe pour tout le week-end.

Le vendredi 17/12/10, 16h00 départ plein sud. Un premier repas échangé sur une aire d’autoroute glaciale et une averse de neige en arrivant sur Lourdes nous mettent dans l’ambiance de ce qui nous attend.

Après un peu de mécanique à l’arrivée sur Gèdre, nous entamons vers minuit la rando pour rejoindre la cabane du Maillet au cœur de Troumousse. Heureusement l’averse de neige s’est arrêtée et nous avançons à pas tranquilles dans une ambiance hallucinante mi-feutrée, mi-angoissante. La lune est quasi pleine et les frontales sont inutiles.

Vers 3h30, nous sommes à la cabane du Maillet. Enfin ! Et oui l’éternité c’est long, surtout à la fin.

Nous nous enveloppons rapidement dans nos sacs de couchage pour une nuit qui s’avèrera polaire. Heureusement elle n’a pas durée longtemps. 


Le lendemain, nous découvrons le spectacle du cirque en hiver et après une courte marche d’approche, nous rejoignons la cascade appelée « Panneau du Fond », super original comme nom et un rien poétique en plus.

 

Après que Michel et Olivier aient posé les moulinettes et donné les premiers conseils, nous nous essayons chacun à l’exercice avec plus ou moins de réussite.

 

Pour résumer, la cascade de glace ce n’est pas bien dur. Il faut savoir compter jusqu’à 3 et le petit malin qui compte jusqu’à 4, il a tout faux.

- 1 Tu poses le pied droit. Enfin tu poses… tu donnes un grand coup de crampons dans ce mur de glace. Autant vous dire que les orteils apprécient l’exercice.

- 2 Tu plantes le pied gauche au-dessus du pied droit. En passant, t’arraches ta guêtre droite.

- Et 3, tu remontes le pied droit au niveau du gauche. Et là, il faut surtout ne pas oublier d’arracher l’autre guêtre.

Ensuite arrive le plantage du piolet, M. Dusse. Là aussi c’est pas mal. Soit tu ne plantes pas assez et dès que tu montes à sa hauteur il se barre. Soit tu plantes trop et il est impossible à enlever.

 

Mais toutes ces petites misères ne sont rien à côté du plaisir de grimper dans cette ambiance glacière. Wouah ! Bluffant.

 

 En fin d’après-midi, nous rejoignons notre douce cabane. Heureusement un peu de champagne et beaucoup de chaleur humaine vont vite la réchauffer.

Une bonne soupe, un bon repas de pâtes au reblochon et beaucoup de blagues potaches, voire grivoises, puis nous nous enfermons dans nos duvets.

 La nuit a été moins froide que la veille, et au matin c’est avec plein d’entrain que nous reprenons le chemin de notre Cascade « Panneau du fond » (c’est définitif : charmant ce nom).

L’appréhension du début est retombée et plusieurs s’essayent à la grimpe en tête. La grimpe en tête c’est bien. Le problème c’est qu’à un moment, il faut lâcher un des deux piolets. Enfin, l’un de nous ira même jusqu’à pauser quelques broches.

Mais déjà il faut penser à redescendre et après un rapide repas dans notre cabane, nous entamons le chemin du retour. Chacun profite à sa manière de cette dernière balade et du spectacle que nous offre la montagne l’hiver.

C’est toujours frustrant de résumer en quelques lignes un week-end si riche. Si riche en paysages, en efforts physiques, en émotions, en rapports humains et enfin, si riche en connaissance de soi. Alors pour tout ça, merci le CAF et merci M. Simon. Restent cependant deux questions en suspend :

       - Quand remettons-nous ça ?

       - Et où retrouver une nouvelle paire de guêtres rouges ?

Merci Michel pour le super W.E.!!!

 

 


14/12/2010 - VERMANDERE Vasil


CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club

Yahoo Group Ski_Rando

-----------

Cliquez ici pour rejoindre la liste dédiée au ski de rando : ski_rando_nantais

Cliquez ici pour rejoindre clubalpin_nantesatlantique

-----------

Agenda