Carnet de route

Stage Grande voies dans les Aravis

Sortie :  du

Le 19/08/2013 par Caroline Pillet

STAGE D’INITIATION AUX GRANDES VOIES DANS LES ARAVIS

du 13 au 21 juillet 2013

 

Samedi 13 juillet, nous retrouvons Antoine au camping du Tréjeux à Thônes : installation du campement.

Dimanche, nous rejoignons le secteur de la Colombière où nous passons notre première journée d’escalade. Sur le site, nous sommes accueillis par les bouquetins qui peuplent les lieux. Nous découvrons également le rocher, du calcaire façonné de belles cannelures. Nous nous familiarisons avec le calcaire et les cannnelures, on se remémore les manipulations, nous apprenons quelques noeuds, comment progresser en grande voie en limitant le tirage et comment relier un relais qui n’est pas chaîné.

Cette journée se termina aussi par la mise en place d’une main courante afin d’aller récupérer Sylvie qui s’était égarée dans sa voie. Il faut bien qu’Antoine improvise quelques manips qu’il n’avait pas prévues dans son programme. Mais nous arrivons trop tard pour l’apéro avec le camp d’été qui est également dans le camping du Tréjeux.!
 

Lundi, départ aux environs de sept heures du matin, direction la Pointe de Dran pour la première grande voie : Amadeus, voie de 8 longueurs et 250 mètres. La marche d’approche dans la forêt est longue et pentue. Sur le chemin, nous rencontrons un troupeau de moutons. Après les six premières longueurs, nous arrivons sur une vire que nous traversons pour rejoindre les deux dernières longueurs. Le pique-nique se fait sur une crête, le paysage est magnifique. Nous redescendons par un chemin : en passant près du col de la Buffaz,  Gwenaëlle et Sylvie sont embauchées par la bergère pour transporter un pédiluve à destination des moutons qui doivent changer de pâturage.

 

Mardi, le départ se fait également tôt pour rejoindre la Dalle de la Rosière. Antoine nous explique comment poser un rappel et comment enchaîner plusieurs rappels efficacement. Philippe et Sylvie partent dans la voie Solstice d’été et Gwenaëlle, Antoine et Caroline partent dans la voie Les enfants de la dalle/ Spéculum. La descente se fait en rappel. Petit incident, un talkie tombe lors d’un rappel, par chance nous le retrouvons au pied des voies et il fonctionne encore.

 

Mercredi, la météo annonce des orages pour la fin de l’après-midi aussi nous sommes obligés de modifier notre programme qui prévoyait de rejoindre le refuge de Gramusset à 2164 mètres pour se lancer le lendemain dans l’Arête du doigt, voie de 13 longueurs à la Pointe Percée. Nous passons donc la journée dans le secteur du Col des Aravis pour apprendre de nouvelles manips telles que l’aide au second, la remontée sur corde et également une introduction à l’artif.

La météo ne s’était pas trompée, le retour se fait sous l’orage.

 

Jeudi, la météo ne s’annonçant pas très bonne pour la journée, nous nous autorisons une grasse matinée avec croissants et pain grillé pour le petit déjeuner : le boulanger passait justement dans le camping au moment du café. Nous tentons le secteur de La Colombière mais l’escalade fut de courte durée car la pluie était au rendez-vous. Nous rejoignons Thônes dans l’après-midi et flânons dans sa librairie.

 

Vendredi, nous décidons de partir très tôt, six heures, pour avoir le temps de faire une grande voie avant que les orages n’arrivent en fin d’après-midi. Le secteur de la Colombière étant bloqué par le tour de France qui passait au Grand Bornand, nous retournons à la Pointe du Dran et nous engageons dans  "Sapeyrlipopette", avec des passages en arête et de jolies cannelures. La descente se fait en rappel. Le retour se fait encore sous la pluie et le dîner ne peut se faire au campement, notre journée se termine alors à la pizzéria de Thônes, avec quelques participants du camp d’été.

 

Samedi, c’est notre dernier jour d’escalade, nous souhaitons encore en profiter pour faire une grande voie. Nous nous rendons à la Pointe Est du Midi (ou Pointe Dzérat) ; la marche d’approche est longue et le chemin est difficile à repérer. Nous partons dans deux voies parallèles Les Gants Rouges du Cardinal et l’Arche à Gauche. Le paysage est fabuleux avec au loin le Mont Blanc que nous apercevons. Le soir, retour au camping, il est l’heure pour Sylvie, Gwenaëlle, Philippe et Caroline de faire les sacs pour le retour du lendemain. Pour Antoine c’est une semaine supplémentaire d’escalade.

 

Ce fut une merveilleuse semaine pour tous, avec un bon rythme, de magnifiques paysages et un superbe rocher pour l’escalade. Sans oublier un énorme merci à Antoine qui nous a fait partager son expérience et ses connaissances et surtout qui nous a permis de vivre une telle aventure.

 

                                      Sylvie, Gwenaëlle, Caroline, Philippe et Antoine. 

 

La semaine en images avec les photos de Philippe et celles d'Antoine.







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda