Carnet de route

Symphonie en Valserine

Le 24/02/2018 par Xavier QUESSON

Partis de Nantes à 9, nous arrivâmes à Mijoux à 9 en cette belle après-midi de Février, petit village du Jura à 1030 m d’altitude, au pied du col de la Faucille. Pour l'histoire juste à cheval sur la ligne de démarcation de la dernière guerre.

Le groupe étant très décidé, habitués comme néophytes, nous sommes sortis tous les jours, même le jour où le brouillard était épais, en adaptant le circuit.

Pour la mise en jambe et la reprise en pied de l’équipement, nous sommes allés sur le plateau de Lajoux, où nous avons emprunté plusieurs fois des tronçons de la GTJ (grande traversée du Jura) 150 Km, ça fait envie n’est-ce pas ?

https://www.gtj.asso.fr/itineraires-et-activites/gtj-a-raquette/https://www.saint-claude-haut-jura.com/grande-traversee-jura-hiver.html

Puis temps neigeux et bouché, nous avons marché le long de la Valserine, vers la source le matin, vers l’embouchure l’après-midi après un pique-nique au gîte.

Le lendemain, temps plus clément en altitude que dans la vallée donc hop un petit sommet le Grand Mont-rond 1596 m.

Temps très froid, nouvelle sortie sur le plateau de Lajoux (direction la forêt du Massacre… dans un brouillard à couper au couteau). Il a dû faire froid, pour une fois, Xavier a sorti les gants de son sac… C’est vrai qu’on n’a pas traîné au pique-nique dans la neige. Au retour, et en pleine pause technique, on a vu débouler un jeune sanglier, puis un attelage de chiens de traineau.

Le Jeudi, une cordée rezéenne s’est détachée du groupe pour aller skier au col de la Faucille. Ca avait l’air bien, ils sont revenus ravis. Pendant ce temps, raquettes à Lavattay parmi les écureuils et autre giboulettes mais pas atteint le Mont Dole, visibilité trop faible et horizon bouché. Belle récompense malgré tout avec en ligne de mire un superbe chamois, très à l’aise dans son univers montagneux et qui a quand même daigné nous jeter un  regard avant de dévaler la piste enneigée.

Dernière journée superbe, c’est le moment ou jamais de se lancer. Direction le Crêt de la neige 1720 m. Montée en télécabine jusqu’au point de départ, mais les 800 m de descente entièrement en raquettes à travers un sous-bois enchanteur.

Là-haut, vue imprenable sur la chaine des Alpes, face au Mont-Blanc. Mais vent et froid très vifs. Léger retour en contre-bas afin de s’installer « confortablement » pour la pause pique-nique dans un genre de tranchée bien abritée.

Que dire encore ?

Nous avons marché en moyenne, entre 12 et 14 Km par jour avec une journée à 7 h dehors, pique-nique inclus.

Notre bon Bertrand toujours aux petits soins pour dégivrer le pare-brise et faire chauffer la carlingue le matin. Chantal qu’on pourrait surnommer « par ici les petits sous ». Jeanne-Pascale fidèle à ses étirements. Brigitte, « quand j’ai dit non, c’est non ». Edith pressée de sortir de table, pour bouibouiner dans la cuisine sous les quolibets. Nelly qui a fait un bel effort pour se joindre aux joueurs de scrabble malgré la fatigue. Annick, notre marathonienne, aussi à l’aise sur les skis qu’en raquettes.

Le magasin Sherpa tout près du gîte avec le délicieux accent de la patronne, et les négociations serrées entre Caroline et Francis le jeune patron.

Le moment sacré de la bière au retour de course, très bonne bière locale, bien ambrée. Un bon « Mont-Dore » le dernier soir avant de nous séparer.

                                                                                                                 reivaX







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda