Carnet de route

Du grand Paradis à l'Aneto à Ski

Sortie :  Raid à ski Tour du grand Paradis du 14/04/2018

Le 23/04/2018 par Julie Glénadel

On partait pour le Grand Paradis.

Une belle traversée, refuges réservés, météo au top. Départ prévu samedi matin 8h.

Jeudi soir juste avant le départ coup de téléphone du gardien d'un des refuges : "Il est tombé 50 centimètres de neige il va encore tomber plus vendredi. Risque 4 annoncé pour dimanche et lundi."

Changement de plan.

Se lance alors le chrono pour la recherche d'un plan B, X, Y voire Z. Après une journée de recherches, Alain R et Guillaume nous proposent un nouveau projet : Posets et Aneto.

On quitte les Alpes pour la chaleur des Pyrénées espagnoles.

On dort sur la route samedi soir au refuge de Connangles juste en bord de route après le tunnel de Vielha. Très pratique !

Merci Alain C pour l'idée. Et Dimanche direction Benasque. Après un petit café au bar et un peu de shopping, nous voilà parti pour le refuge d'Angel Orus.

Il nous faut l'adresse de Patrice pour garer notre mini bus sans devoir mettre les chaînes.

On part ski sur l'épaule dans la neige. On grimpe dans le chemin qui borde la rivière et on suit les traces au milieu des sapins. Un temps magnifique nous accompagne. Le soir on fait un point météo.

Il pleut lundi. Quelques averses. On passe finalement la journée du lundi dans le refuge. La pluie n'aura pas cessé de la journée. Une belote, un jeu d'échec,  un jeu de domino et des revues en espagnol .... la journée fût longue.

Le lendemain -mardi- nous évacuons le projet Posets au profit de pentes plus clémentes au vu de l'état du manteau neigeux . Direction la Llantia. On confronte nos cartes aux réalités du terrain. Y a de la marge. On aime l'IGN et ses cartes du territoire français !
De la route nous attend pour l'Aneto. On redescend donc pour un transfert en minibus jusqu'à Hospital de Benasque . La redescente dans la neige mouillée au milieu des sapins nous mettra bien à l'épreuve . On en arrive à vouloir chausser des raquettes  !!! On finit à pied. Puis remontée au refuge de Renclusa par une piste de ski de fond de 4km. Notre début de semaine nous met à  l'épreuve et nous apprend la patience. Ou pas !

Mercredi enfin grand ciel bleu neige stabilisée aucune hésitation tout le monde est partant pour l'Aneto. Ah mais ... il y a 25 militaires au refuge pour quelques jours d'entraînement. Ils ont le même programme que nous. Ah ça, la trace était bien balisée. On arrive au Pas de Mahomet juste avant le sommet. Les militaires sont en train de retirer la main courante qu'ils avaient posée. Un collant pipette arrive au sommet, mega rapide, mega détendu, mega léger, mega sympa, il partage son picnic (bonbons Haribo) avec nous et le gradé qui observe ses troupes. Un scène improbable. Il arrache un sourire au gradé  ! Trop fort le mec. On s'encorde on passe le passage on fait la photo au sommet.  Ça y est. Jusqu'au bout on avait du mal à y croire. Tous les scénarios etaient envisagés et surtout celui où les militaires ne nous laisseraient pas le temps de passer le pas de Mahomet. Et non on l'a fait :-) On repère des traces de ski de l'autre côté. La boucle est possible en passant le sommet.  On voit l'arête de Salenques, très longue.
On redescend par le plat des Aigaluts. On essait de couper un peu la butte pour éviter la remontée au col de Renclusa mais cela n'est pas possible. Encore un effort et on est au refuge.


Jeudi, on voulait faire la Maladeta. Mais encore une fois les militaires s'engagent sur notre projet ! On laisse tomber au profit du pic d'Alba. Belle course qui se termine par une arête. vu l'état des forces au sein de notre groupe nous irons au pied de l'arête. On rentre tranquillement se reposer après une belle journée d'effort. Il fait tellement chaud, la neige des versants exposés sud fond pour laisser apparaître la couche de sable du Sahara déposée plus tôt  dans la saison.


Vendredi direction la Maladeta. Repos pour certains. Toujours un soleil et une chaleur impressionante. Arrivés au pied du couloir nous nous engageons avec piolet et crampons pour monter les marches généreusement préparés par les bidasses la veille. Et nous terminons par une arête bien large. Pas un brin de vent. Une vue jusqu'à Argeles sur mer ! On cherche les sommets connus. Puis avant la redescente Guillaume repère une brèche dans l'arête pour aller directement à l'Aneto - moyennant peut-être un petit rappel. Futur projet ? Enchaîner La Maladeta et L'Aneto ?
On redescend directement sur Hospital de Benasque en passant par le col de Parderna.  On cherche notre chemin dans les sapins. La neige colle. On pousse un peu sur les bâtons. Et nous voilà au point de rendez-vous.

On va visiter le petit musée de Hospital de Benasque et prendre un verre dans ce lieu curieusement décoré de sculptures en bois. "Ca vaut le détour" nous dit un gars de Tarbes que nous croisons et à qui nous avions prêté un piolet pour faire la Maladeta.

Nous reprenons la route, sous un soleil de plomb et 21 degrés.  La neige a bien fondue en quelques jours dans la vallée. Nous n'arrivons pas à nous expliquer le fait qu'il y ait plus de neige côté Espagnol que côté Français. Si vous avez une idée ?

Photos Julie : https://photos.app.goo.gl/Umt9OrrWvbfdUaWq1

Photos Alain C : https://photos.app.goo.gl/HwOmws4xez9R4mLB2

 







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda