Carnet de route

l'été indien à Pen Hir

Le 30/09/2018 par paul dandelot

Vendredi 14 septembre, horaire crépusculaire ; le break 406 d’Olivier trace inlassablement sa route le long de la RN 165, emmenant à son bord 5 nanto-cafistes jusqu’au gîte du camping ‘Le Panoramique’ de Telgrucsur-Mer où, disons-le carrément, ce fut du 3 étoiles  pour le confort et 5 fourchettes pour le bourguignon, la crème au praliné et le caramel de Paul qui soit dit au passage ne s’envoie pas des coups de pied. 

 
Lumière de fin d’été et grand soleil le lendemain au pied de la dalle de Paul (ça ne s’invente pas) où les 3 saturnistes du matin rejoignirent les vénussiens de la veille. Tout y fut écumé jusqu’au pique-nique, ses 6 voies – notons au passage l’absurde interdiction de l’arête sud, France, tu t’État-zunise décidément par les plus mauvais côtés – ainsi que celles de la dalle de Verre qui lui sert de socle. On se fit aussi plaisir l’après midi au Menhir si cher à Obélix notamment dans ‘va prendre l’air et ‘préchauffage’. La découverte simultanée de Funambule – absente du topo – avec Lucie qui nous rejoignit pour l’occasion, est à ranger dans la catégorie des révélations. 
 
Laquelle Lucie nous proposa de la rejoindre plus tard avec sa petite Blue (alias la 8ème merveille du monde) pour un apéritif dinatoire. La soirée se passa donc sur le langoustier des années 30 ‘la Belle Étoile’ retapé par le pôpa de la susnommée Blue, où nous sirupâmes aussi goulûment que sans retenue bières locales et T ponchs tandis qu’en nos cœurs fredonnait évidemment la comptine d’Anne Sylvestre
 
Mon bateau c’est le plus beau Il s’appelle l’Étoile
 
( pour plus de précisions cliquez sur https://www.youtube.com/watch?v=h1J3BdYC208 ou à la rigueur https://www.deezer.com/fr/album/42220 , cliquer ‘mon bateau à voile’)
 
Valéry et Paul partirent le dimanche en terrain d’aventure (traversée des 3 pointes et les Cristaux avec un beau rappel irrémédiablement coincé) pour l’achever dans la ballade sur le fil de Bocal.
François avec Marie évolua dans Diabolo, Aphrodite, Mégalithe et Mets l'Turbo
 Mélanie et Joëlle s’éclatèrent dans la grande falaise du Bocal au Menhir 
Olivier et Flore enfin usèrent leur gomme dans les mêmes secteurs en clôturant par le 6a+ de Jonathan Livingstone.
 
On put noter au cours de cette journée : La hargne de François, qui pulvérisait tous les gratons qu’il crochetait ; La souplesse d’Olivier, régulièrement pendu par le petit orteil ; Le sens de l’orientation de Valéry, qui confondit grotte marine et profondeur abyssale ; Le style si étrange mais tellement personnel de Paul, qui ne révéla jamais autant sa nature de vieil-ours-des montagnes ; L’élégance des évolutions de Mélanie, dont le surnom, « la gracieuse des parois », fut bientôt modifié en « la pelleteuse des parois » ; La technicité de Joëlle, qui réussissait à laisser un de ses bras 30m plus bas avant de revenir le chercher ; L’adhérence des chaussons de Marie, qui modifièrent davantage le site que deux cents cinquante millions d’années d’érosion ; L’énergie enfin des rebonds de Flore, laquelle préféra sagement court-circuiter le contrôle anti-dopage.
 
Et tout ce petit monde rentra au bercail le dimanche soir, de gros phoques gris pleins les yeux, puisque les cafistes, c'est comme l'horoscope ça marche à tous les coups, avec effet vitaminique ! 






CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Activités du club
Agenda