Carnet de route

Perfs, mouflages et camping de luxe au Quié de Sinsat

Sortie :  Ressemblement de cordées du 15/02/2019

Le 15/02/2019 par Alexis Poupart

« Grimper en Ariège en plein mois de février ? Heu… Tu es sûr qu’on ne vas pas avoir un peu froid au pieds ? »

Plutôt sceptique, mais quand même intrigué, c’est la question que je posais à Gianluca il y a quelques semaines lors d’une séance de grimpe au SUAPS.

« Mais non, la météo sera super, c’est exposé plein sud, ça grimpe toute l’année et, à Tarascon, il y a une super pizzeria ! »

Satisfait par cet argumentaire détaillé je me décide donc à sauter dans la Clio de Flore, un jeudi soir vers 17h pour récupérer notre amis au Palais et prendre le cap vers le village des Cabanes et son camping municipal (arrivée vers 1h du matin).

Bon, la météo a beau être super, une nuit en Ariège en février reste une nuit en Ariège en février… On ne pouvait pas s’attendre à du 15° et l’on était bien content de retrouver les premiers rayons du soleil pour dégeler la tente.

Une petite casserole de thé, quelques considérations sur les bienfaits de l’usage de la bouillotte en février et les formalités du camping réglées, nous filons vers Calamès pour une après-midi d’échauffement plutôt bien optimisée (quelques couennes puis une ascension express de Roujas II (5c+, 6a+, 5c, 5b+) afin  d’anticiper les choses sérieuses de demain.

Portés par la détermination de Gianluca (avec quand même un certain nombre de doutes quand à la pertinence de cette idée), nous nous rendons au secteur Peppermint du Quié pour réaliser la voie Lisa avec le départ de Es Acabat (7a+, 6C, 7b, 5c, 5b, 6a+, 6b, 5c, 6a).

Alors que Gianluca gambadait devant nous, il n’aura pas fallu très longtemps à ses deux seconds pour mettre l’éthique de l’escalade sportive à la poubelle au profit de la grimpe en artif’ sur les premières longueurs. Après quelques tirages de clous, pieds sur les spits, et révisions de la manip de mouflage, on enchaine ensuite de très belles longueurs en réversibles sur un calcaire très solide mais qui ne ménage pas trop les doigts. Une journée très dense et une belle perf’ pour tout le monde !

Nos ardeurs un peu calmées par cette journée nous retournerons le dernier jour de notre périple à Calamès avec pour objectifs de poser quelques coinceurs dans Pour Lubélline (sect. Pillier des Cathares ; 5a, 5b+, 5b, 5a,5b). Là encore de belles longueurs plutôt faciles, un paquet de fissures pour coincer dans tous les sens et un climat digne d’un mois de juillet !

Merci à Gianluca et Flore pour avoir organisé cette expédition express chez les Ariégeois. On ne manquera pas non plus de remercier la gestionnaire du camping qui, certainement prise de pitié, nous a gentiment proposé de manger dans la salle commune équipée de tables, chaises et radiateurs… Soucieux d’optimiser au mieux l’énergie de ces convecteurs qui ont tournés toute la journée, il n’aura pas fallu longtemps pour que notre conscience écologique nous pousse à y migrer nos duvets dès la deuxième nuit !







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Agenda