Carnet de route

Le Turon de Néouvielle, du nougat ?

Le 04/03/2019 par Olivier Laurendeau

La Glère, à l’oreille le nom n’enchante guère et pourtant ce refuge habilement niché entre les lacs du vallon homonyme est le point de départ idéal pour les nombreux sommets alentours. Flèches de granite et dômes débonnaires y offrent un beau panel de difficultés aux skieurs venus gravir leurs pentes.

L’organisation millimétrée de notre charismatique leader, Patrick, emmène le groupe de Nantes à la belle ville de Pau où un palace ouvre ses portes pour nous accueillir, huit Nantais et huit Nazairiens, après une nuit passée dans le faste de chambres presque individuelles, un petit-déjeuner dantesque fut avalé. Afin de profiter à fond du lieu Alain se leva aux aurores et il fallut l’en arracher pour gagner de plus aventureuses contrées.

Quelques heures plus tard, un cri de l’estomac de Manon nous arrête net : « il y a exactement sept heures que nous n’avons rien avalé, on mange ! » 400m sous le refuge la proposition est pertinente et rapidement mise en oeuvre. Pleins d’énergie, il ne nous faut pas longtemps pour atteindre la Glère où nous sommes pris en charge par l’efficacité légendaire des gardiens de refuge : « les skis sur la palette, les trucs qui pique dans le sas et la soupe à 19:00 »

Le lendemain 8:00, alors que fin prêts nous nous élançons vers le Turon de Néouvielle, des nuages bas rebelles aux prédictions de la sacro-sainte météo nous refoulent dans le refuge. La troisième tentative est la bonne, après une ligne de crête bosselée, de grands lacs gelés, un couloir bordés de somptueux blocs de granite dorés, la première difficulté apparaît : pour basculer sur le col de Coume il faut effectuer trois conversions rapprochées dans une pente raide en neige fraiche, au prix d’une dépense d’énergie non négligeable tout le monde est sur la crête. La suite est plus aisée, nous remontons vers le Turon en suivant la ligne de l’arête avec à droite une belle vue sur la brèche Rolland. Après l’avant sommet une nouvelle conversion retorse met en difficulté Florian et Francis, ce dernier glissant inexorablement dans la pente après avoir perdu un couteau ne dût son salut qu’à la force de ses doigts cramponnés dans la neige.

Vers 15:00 nous débouchons en haut du Turon, si la vue est somptueuse, un vent impétueux nous incite rapidement à lever le camp. Subitement tout est blanc, un brouillard dense nous entoure, pas idéal pour la descente. Occasionnant de belles frayeurs et quelques chutes celui-ci nous accompagnera jusqu’au pied du lac bleu. Avec une bonne visibilité nous nous laissons glisser jusqu’à la terrasse du refuge, où la bière finira la descente.

Une bonne nuit de sommeil plus tard, le groupe est frais et dispo pour rentrer sur Nantes, entre les deux lits douillets : la célèbre Hourquette de Monicot. Celle-ci est gravie en un tour de main, pour enrichir le séjour nous consacrons trente minutes à parcourir le début de la crête de la Mourèle, faciles pentes de neiges entrecoupées de courts sursauts rocheux.

La descente dans le vallon dets Coubous s’annonce bien, la neige est d’une texture moelleuse, attiré par cette consistance Alain, Manon, Isabelle et Olivier foncent dans le piège d’une barre rocheuse. Après avoir fait le tour du problème un couloir à 50° en neige molle leur fournira la solution. Le reste du dénivelé est vite avalé, les skis jetés dans le Van, une bière prises en terrasse à Luz et maintenant que le délicat voile des âges est tombé, c’est l’instinct grégaire qui, prenant le dessus, défini les places du retour, les quinquas devant, puis les quadra et enfin les trentenaires.

 

Ont été passé sous silence, les parties de tarots endiablés, le génépi, les ronfleurs, le chaos quand chacun fait sa trace, les étranges traces sous la cabane dets Coubous...

Quel dépaysement en trois jours, merci Patrick pour la logistique, la gestion du groupe et la sécurité !!!

Manon, Florian, Philippe, Romuald, Francis, Alain et Olivier.







CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Agenda