Carnet de route

8 jours de raid en Suisse... non en Vanoise

Le 16/05/2019 par OUARY Nicolas

Des prévisions pas très bonnes nous ont fait renoncer à la Suisse, pas à notre semaine de ski de rando. Nous avons décidé de rester en France en visant une peu plus au sud, au cœur du parc de la Vanoise pour pouvoir monter suffisamment en altitude en cette fin d’avril, avec un programme qui puisse être modifié et réduit au besoin.

Programme prévu : tous ces refuges sont gardés au printemps sauf celui de la Glière .
J1, de Val d’Isère, montée au refuge du fond des fours en passant par le Pélaou Blanc.
J2, pointe de Méan Martin et redescente sur le refuge de la Femma.
J3, traversée de la pointe NE du Châtelard (montée par le vallon de Vallonbrun et descente par le vallon de Gefret) et retour au refuge de la Femma.
J4, le Grand roc noir et descente sur le refuge du plan du lac.
J5, pointe de la Réchasse et descente sur le refuge du col de la Vanoise.
J6, col de la Grande Casse et descente sur le refuge de la Glière.
J7, dôme de Pramécou, col de la Leisse et descente au refuge de la Leisse.
J8, pointe de la Sana par l’arrête ouest et descente jusqu’à Val d’Isère.

 

La météo n’était pas sûre, mais elle fut finalement assez clémente pour faire une bonne partie de ce programme. L’arrivée de températures nocturnes très douces et d’un vent de foehn nous fera réduire notre tour d’une journée.

Objectif de cette semaine : se former mutuellement entre encadrants de cette activité (Alain, Bénédicte, Damien, Guillaume, Nicolas) discuter de nos buts quotidiens prévus en fonction de la carte, des bulletins météo et de risques d’avalanches, mais aussi et surtout des conditions observées sur le terrain. Echanger sur les prises de décisions envisageables au fil de la journée.

Programme réalisé :

J1 : De val d’Isère, matinée froide et ensoleillée pour monter vers le Pélaou Blanc. Un petit coup de mou de ma part (sans doute par manque d’acclimatation et un apprentissage à faire pour apprivoiser ma cheville), un horaire tardif et une pente nord plaquée sous le Pélaou Blanc nous feront descendre sans atteindre le Pélaou Blanc.

 

 

J2 : Encore une matinée froide et ensoleillée pour monter à la pointe de Méan Martin. Les glaciers sont encore bien bouchés ; la trace des skieurs devant nous sera l’occasion de discuter sur la pertinence ou non de leur choix de trace (pentes, rochers à proximité…). Du vent pour arriver au sommet et jour blanc qui arrive, mais pas de quoi nous arrêter. Discussions sur les meilleurs choix pour descendre (Tout le monde a repéré la barre rocheuse dessous ? On contourne par la gauche ou la droite ?).

 

J3 : La météo annonce une perturbation avec un peu de neige pour l’après-midi. Nous reportons notre objectif de traversée de la pointe NE du Châtelard au lendemain et partons pour une belle pente N assez directe juste en face du refuge : la pointe de Gefret. Comme au Pélaou Blanc, nous détectons des conditions de plaque à vent qui nous décident à descendre un peu avant le sommet, mais la belle pente de 35/40° nous donnera l’occasion de belles courbes.

 

J4 : Le beau temps est revenu et nous décidons de faire la traversée de la pointe NE du Châtelard, puis de rejoindre directement le refuge de Plan du lac. Deux skieurs de la veille nous avaient fait une belle trace qui évitaient deux belles plaques à vent bien repérables sous le col d’accès à l’arête. De là, skis sur le sac pour monter vers le sommet. Les nuages nous empêchent de pleinement apprécier les sommets frontaliers de Haute Maurienne, mais l’ambiance est vraiment sympa. Nous trouvons le col de Pelvo roux entre deux passages de paquets de nuages sur notre arête et nous plongeons dans les belles pentes du haut du vallon du Gefret (40° au départ). Nous retrouvons vite le soleil et même la chaleur. La douceur arrive…

 

Le vallon de la Femma est un long faux plat avec des talwegs… Puis il faut remonter très, trop, doucement vers le refuge du plan du Lac. A 17h il fait bon enfin se poser au refuge !

 

J5 : Aujourd’hui, ça commence par une petite descente vers Entre-deux-eaux où les vaches viendront estiver pour produire le lait du bleu de Termignon. Les nuages viennent s’accrocher sur notre objectif (la pointe de la Réchasse). Nous aurions pu décider d’aller tester nos capacités à progresser dans le brouillard sur ce sommet. Mais la longue journée de la veille, les températures élevées annoncées et l’idée de ne rien voir sur un sommet intéressant surtout pour son belvédère, nous font bifurquer pour aller directement au col de la Vanoise. Nous monterons tout de même sous le glacier de la Réchasse pour profiter des quelques rayons de soleil et ce malgré le vent de foehn qui souffle sur le col.

 

 

La belle pente des grands couloirs (Ouest) de la Grande Classe est bien visible du refuge et nous nous laissons tenter par cet objectif majeur de la Vanoise pour le lendemain (si la météo le permet).

J6 : Les nuages s’accrochent sur la face ouest, nous décidons d’attendre, la nuit a été douce, pas de regel au niveau du refuge. Après discussion, nous renonçons. Les prévisions de foehn important sous 48h nous décident à aller directement au refuge de la Leisse pour faire la pointe de la Sana le lendemain et rentrer un jour plus tôt. Donc descente vers le vallon de la Leisse pour le remonter jusqu’au refuge sous une grande douceur printanière et le vent de foehn.

 

J7 : La météo est avec nous, avec un froid suffisant et la pointe de la Sana sans nuages. Après la remontée vers l’arête au pied de la pointe du Charbonnier, nous accrochons les skis sur les sacs pour remonter cette belle arête ouest de la Sana en restant à bonne distance des corniches qui surplombent les pentes nord. Le vent reste raisonnable et c’est une bonne neige de printemps qui nous attend pour descendre et bifurquer sur le glacier des Barmes de l’ours vers Val d’Isère. La fin de la descente se fera dans la « soupe », sous le soleil.

. Merci à Guillaume pour cette initiative.

 

 

 

CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Agenda