Carnet de route

Les cafistes nantais dans les Calanques

Le 18/05/2019 par Samuel GIRARDIN

Samedi 6h15 : devant chez Ariane, un étrange attroupement de personnes plus ou moins réveillées avec des sac à dos et des cordes semble se préparer : on dirait bien des cafistes ! Mais où vont-ils ? Direction Carnoux-en-Provence pour une semaine dans les Calanques. 10h de route.

Arrivée à 17h30, répartition/installation dans les deux mobilhomes selon affinités et ronflements, puis apéro mérité sur la terrasse du chalet/mobilhome n° 20, qui marquera le premier d’une longue série …

Au programme cette semaine, GV dans les secteurs mythiques des Calanques : les 1ères GV en autonomie pour certains, la découverte du massif pour d’autres ou encore les retrouvailles pour les plus habitués.

1er jour de grimpe, on se familiarise avec le rocher sur l’aiguille de Sugiton accessible depuis le parking de Luminy. On (re)découvre les marches d’approches des Calanques, la chaleur, la beauté des lieux et surtout le calcaire blanc. Aujourd’hui c’est voies de 2/3 longueurs histoire de reprendre ses marques avec la grande voie en douceur. On découvre que les cotations ne sont pas toujours données et pour certains,les joies du calcaire patiné. Puis c’est déjà l’heure du retour au parking de Luminy sous un ciel inquiétant. Heureusement la météo sera plus clémente les autres jours.

Les jours suivants les cordées changent, on consulte activement les topos en fin de repas, on cherche les plus belles voies des secteurs choisis tout en espérant un rocher pas trop patiné. On part tous avec notrepique-nique pour des grandes voies à la journée. Certains grimpent tard pendant que d’autres préfèrent attendre au parking de Luminy, renommé pour ses abris à l’architecture splendide, son point d’eau, sa population hétéroclite et ses réserves de nourriture sous les voitures.

Les jours passent, on est maintenant plus efficace, cela laisse du temps pour se raconter les anecdotes de la journée autour d'une bière. Le soir à peine arrivé au camping, c’était la chasse à la meilleure anecdote. Il y en avait au moins une tous les soirs ! On a d’ailleurs constaté que les anecdotes étaient assez récurrentes avec certains cafistes dont on ne citera pas le nom.

Mercredi matin certains cafistes nantais ont investi le socle de la Candelle qui présente des voies assez belles et longues telles que la Civa, le Temple ou encore Gutemberg. Il s’est avéré que l’on ne s’était pas levé suffisamment tôt (était-ce à cause des Ti Punch de la veille ?) car 2/3 cordées étaient déjà présentes dans chacune des voies. On a pris notre "mal" en patience en contemplant le paysage magnifique. Puis finalement tout le monde a pu finir à temps même avec un départ tardif.

Après une tentative par Magali et Samuel sur l’arête des Marseillais, avortée à cause de trop fortes rafales de vent, Francois/Bernard et Philippe/Thierry ont pris la relève jeudi pour faire le fameux pas impressionnant dans L2 pour quitter le pilier et passer sur l’arête et arriver au sommet de la Candelle avec une vue splendide sur les Calanques. 

Le vent est souvent au rendez-vous mais le soleil est radieux. La fatigue se fait sentir, les coups de soleil se profilent mais les beaux projets continuent et l’on a tous envie de continuer à grimper ce rocher blanc dans un cadre magnifique. On passe également sur des marches d’approches plus longues (côté Gardiole et Sormiou 1h30 à 2h).

Les traversées étaient également au thème de cette semaine: la fameuse traversée de la Commune pour Ariane/Julien, Magali/Marie et François/Pierre et « Sur les traces de Gaston « qui comporte elle aussi quelques traversées. Les traversées c’est un classique des Calanques : c’est parfois mouillé et ca donne des sensations : on a pas trop envie de penduler et d’arriver dans l’eau tout habillé. En plus on ne grimpe pas vers le haut, parfois même on descend, étrange.

Les repas planifiés par les organisateurs étaient réconfortants ! On a également eu l'occasion de goûter une pâtisserie locale : le gibassier, une grande galette sablée à l'huile d'olive et parfumée à la fleur d'oranger. On finit en beauté avec un festin avec autant de pizzas que de cafistes, du melon et du vin rouge gorgé de soleil (enfin ca, ca n'était pas que le dernier soir).

Samedi 7h45 : retour vers Nantes. C’était une super semaine avec une bonne météo. On ramène tous des bons souvenirs, des anecdotes et des coups de soleil, mais surtout on laisse des projets pour la prochaine fois ! Une belle excuse pour revenir grimper ce calcaire blanc au dessus de la mer Méditerranée.

-- Avec la participation de Marie, Fabienne, Ariane, Magali, Pierre, Bernard, Hervé, Thierry, Philippe, Julien, François et Samuel

Mention spéciale pour Marie et Fabienne qui ont œuvré dans l'ombre pour le drive et pour le trésorier Philippe qui nous a dressé un super bilan financier. et à tous pour la bonne humeur.

CLUB ALPIN FRANCAIS NANTES-ATLANTIQUE
14 RUE BATONNIER GUINAUDEAU
44100  NANTES
Contactez-nous
Tél. 02 40 73 64 79
Permanences :
mercredi 19:00-20:30
Agenda